Bienvenue sur Mon Voisin des Docks
Adhérer à MVD c'est voter pour son quartier
Cliquer sur l'image pour accéder au formulaire d'adhésion

A partir du 27 janvier et jusqu’au 13 mars, une concertation se déroulera pour recueillir les avis des Audoniens sur le projet de l’Hôpital Grand Paris Nord. Les avis et propositions recueillies lors de la concertation viendront nourrir les cahiers des charges des concours d’architecture à venir.

Pour préparer la concertation à venir sur le l’Hôpital Grand Paris Nord, l’association « Mon voisin des Docks », représentée par Serge, Joao et Mathieu, a pu rencontrer ce 13 janvier Etienne Grass, directeur du Pilotage et de la Transformation, ainsi que de l’Inspection et de l’Audit de l’Assistance publique, Hôpitaux de Paris (APHP), chargé de la coordination du projet de l’hôpital Nord et Nadège Cauchois, directrice de cabinet de la Présidente de l’université Paris Diderot Christine Clerici qui pilote le projet universitaire et, à ce titre, la concertation.

Ce projet, le plus gros projet de l’APHP des 20 prochaines années, regroupera en un seul établissement les hôpitaux Beaujon, qui se trouve actuellement à Clichy la Garenne, et Bichat qui se situe dans le 18ème arrondissement à proximité de la Porte de Saint-Ouen. Il vise également à construire une université de médecine de près de 9 000 étudiants. Ce campus hospitalo-universitaire, regroupera donc les activités des hôpitaux Beaujon – Bichat et les activités des UFR (Unité de formation et de recherche) de Médecine et d’Odontologie de l’université Paris Diderot.

Pourquoi un nouvel hôpital aux Docks ?
Le projet de création du nouvel hôpital est lié à la nécessaire mise aux normes de Bichat et Beaujon qui sont constitués pour partie d’immeubles en grande hauteur et contiennent de l'amiante. Le coût de la rénovation de ces 2 établissements s’élevaient à plus de 600 millions d’euros ; soit le coût d’un nouvel hôpital.

 L’APHP a donc poussé le choix stratégique de construction d’un hôpital neuf qui bénéficierait des équipements les plus récents et serait totalement pensé comme un hôpital du XXIème siècle. Après avoir dressé un cahier des charges et analysé les différentes opportunités foncières dans le Nord de Paris, le choix s’est porté sur Saint-Ouen situé à la pointe d’un triangle géographique avec les sites Bichat et Beaujon. Ce qui a aussi emporté la décision était la construction en cours d’un réseau de transport lourd performant, le Métro 14. En cela l’APHP suit la même logique que le Conseil Régional, Saint-Ouen étant identifié comme l’un des nouveaux pôles de centralité de la métropole du grand Paris.

La discussion entre l’APHP et la Ville de Saint-Ouen, très franche en premier lieu, a été suffisamment constructive pour aboutir au dégagement d’un emplacement qui fait dorénavant consensus entre les acteurs. Initialement l’APHP souhaitait retenir l’emplacement des Docks à proximité immédiate du boulevard Victor Hugo, non loin du RER C Saint-Ouen et de la future station de métro Clichy-Saint Ouen. Cependant cela remettait en cause la construction de  1200 logements et 60 000 m² de bureaux. Le Maire proposait de construire sur le site VALAD qui avait le désavantage d’être plus éloigné du métro et de ne pas être sur un terrain libre. Après de nombreuses négociations un terrain d’entente a été trouvé avec les bons offices de l’Etat, de Plaine Commune et de l’établissement public foncier d’Île de France. L’Etat s’est engagé dans le cadre du protocole à financer pour plusieurs dizaines de millions d’euros la construction d’un pont au-dessus du chemin de fer dans le prolongement de la future rue Toni Morrison. Ce qui, en permettant le désenclavement du futur quartier, a été décisif à la conclusion du compromis. « Le Maire William Delannoy, que je vois tous les mois, pour évoquer le projet a été à l’écoute et force de proposition pour que nous puissions parvenir à un accord » précise Etienne Grass.

Le projet 
L’ensemble immobilier à construire est très important. Il se compose de 200 000 m², 130 000 pour l’hôpital et 70 000 pour les activités d’enseignement et de recherche.

L’hôpital ferait au maximum 6 étages.

Il sera doté de 816 lits et de 176 places (pour les patients qui ne passent pas la nuit à l’hôpital). Pour les lits cela correspond à une baisse de 30% par rapport aux lits cumulés des deux autres hôpitaux, ce qui a provoqué la colère de syndicats du personnel hospitalier. Cependant 15% des chambres seront dédoublables en cas de nécessité.  « 110 000 patients passeront aux urgences par an, dont 1/3 en ambulance, ce qui représente l’équivalent de la fréquentation actuelle de Bichat » détaille Etienne Grass. L’hôpital de pointe aura 4 grandes spécialités : traumatologie, cardiologie, transplantation, cancérologie.  Il disposera d’un héliport. Une maternité y accueillera 3 000 naissances par an. Enfin un hôtel hospitalier de 150 chambres qui ne sera pas médicalisé sera construit et confié à un opérateur hôtelier. Il permettra d’accueillir des patients en attente de résultats, des étudiants, des médecins invités…

 Le campus universitaire regroupera quant à lui les étudiants actuellement situés sur le site Villemin (10e)  et Bichat. « Au total ce sont 9000 étudiants inscrits à l’université avec 4000 étudiants maximum sur site par jour. Nous étudions le projet d’implanter un dispensaire spécialisé en odontologie au sein du Campus, accessible à tous» ajoute Nadège Cauchois.

La rue Toni Morrison va constituer la voie qui séparera le projet immobilier, le long du boulevard Victor Hugo du campus hospitalo-universitaire. L’entrée des véhicules se fera plutôt par cette voie ce qui devrait éviter pour partie les nuisances liées à la circulation. Une étude de flux doit être produite dans le cadre de la concertation pour vérifier ce point.

Le coût de l’investissement est d’environ 900 millions d’euros : 650 millions pour l’hôpital, 65 millions pour les équipements et 175 millions d’euros pour la partie universitaire et 25 millions d’euros  d’équipements scientifiques pour l’université.

Un nouveau chantier de 2020 à 2025
Le calendrier prévisionnel est le suivant. Le début des travaux commencera après l’achèvement du pont soit en 2020. Le pont est obligatoire car c’est par cette voie que seront évacués les déblais (le trafic sera donc moins reporté dans la direction des Docks).

Le début effectif des travaux commencera en 2020 pour s’achever en 2025.

Dans le premier semestre 2017, le concours d’architecte sera lancé. Le projet architectural sera donc connu l’année prochaine. Une chose est sûre : l’hôpital ne se sera pas traversé par une rue pour des raisons liées à la sécurisation des lieux.

Et les entrepôts Valad ? Une réserve foncière sanctuarisée pour le collège et une reconfiguration à prévoir
La question de l’emplacement exact du collège reste pour l'instant en suspens. Le dernier numéro du journal de Saint Ouen le place toutefois au droit de la Rue Ardouin du côté de la Rue de la Clef des Champs.

L’hôpital va se déployer sur 5,5 hectares de Valad. La question se pose des évolutions du secteur d’activités Valad sur la partie restée libre, non consommée par le collège et le campus hospitalo-universitaire (près de 4 hectares). Le travail technique avec l’EPFIF, la Sequano, la Ville, l’entreprise Valad doivent se poursuivre sur ce point.

Les premières suggestions faites par l’association Mon Voisin des Docks lors de l’entretien
Pour l’intégration dans le quartier

Des flux d’arrivée aux urgences qui évitent les rues résidentielles, des commerces ouverts sur l’hôpital et sur la ville, une requalification de la rue Ardouin, des travaux d’insertion paysager de bien plus grande ampleur pour l’usine CPCU

Pour l’intégration dans Saint-Ouen

Développer l’emploi local en s’adaptant aux besoins du bassin d’emploi notamment pour les métiers moins qualifiés comme brancardier ou agent d’entretien. En miroir inciter les étudiants de la fac de médecine à devenir tuteur dans les lycées du territoire. Développer les liens avec les CMS et la médecine de ville pour une santé de proximité.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Nourrissez le projet lors du débat public !

Plusieurs moyens d’expression sont prévus pour les riverains du site à l'occasion du débat public qui s'ouvre ce mois-ci:

       Samedi 4 février : une marche exploratoire (visite de terrain) suivie d’une rencontre sur le futur site
       Samedi 11 mars : une réunion publique dans une école à proximité

Et pour s’informer :

-       Une exposition au centre administratif et la mise à disposition d’un registre publique dans le même lieu.
-       Un site internet mis à disposition

L’association « Mon Voisin des Docks » remercie M. Grass et Mme Cauchois pour leur écoute. L’association sera très attentive à une bonne intégration de cet équipement dans le quartier notamment sur la problématique des flux de circulation. Elle se réjouit toutefois de l’arrivée d’un campus hospitalier d’envergure internationale à Saint-Ouen, qui va contribuer dans 8 ans au rayonnement du territoire et au rééquilibrage de l’offre de soins. 

Retrouver toutes l'informations sur l'hopital dans la rubrique: "Les Docks en 5 minutes" dans cet article

Commentaires   

0 #1 Taquet 22-01-2017 10:25
Merci pour les infos.
Avez vous des infos sur le logement du personnel?
Mrci d avoir approche la question de l emploi. Un gros chantier à reflechir et une raison supplementaire pour creer la maison de l emploi.
Citer
+2 #2 citoyen_docks 22-01-2017 22:51
Les ambulanciers ne se gêneront pas pour emprunter les rues et ruelles des Docks à toute vitesse.

Que restera-t-il du caractère écologique de notre quartier ?
Citer
0 #3 Raoul 25-01-2017 16:34
A ma connaissance nous n'avons pas d'informations supplémentaires. Serio?
Citer
+1 #4 Ikkyu 25-01-2017 22:22
Garder block'out (salle d'escalade) dans le quartier me semble être essentiel. C'est une activité rare qui peut faire partie de l'essence même du quartier.
Citer
+1 #5 Barbara 26-01-2017 19:04
Y aura t-il une poste digne de ce nom dans cette zone ?
Citer
+2 #6 Raoul 26-01-2017 20:22
le débat public sur l'hôpital aura lieu jusqu'au 17 mars 2017. Un site Internet va être mis en place: www.campus-hopital-grandparis-nord.fr. Il permettra d’en savoir plus, et de déposer questions, avis, et contributions sur l’aménagement à venir. Deux réunions publiques auront lieu à Saint-Ouen: Samedi 4 février à 10 heures, à l’école Victor-Hugo, et le 11 mars à 10 heures à l’école du Petit-Prince.
Citer
+1 #7 alexbulle 30-01-2017 21:44
Un lien utile pour visualiser le debut du projet.





WWW.CAMPUS-HOPITAL-GRANDPARIS-NORD.FR
 
Citer
0 #8 Raoul 30-01-2017 22:03
Citation en provenance du commentaire précédent de alexbulle :
Un lien utile pour visualiser le debut du projet.
WWW.CAMPUS-HOPITAL-GRANDPARIS-NORD.FR
 


Je rajouterai aussi que deux débats publique vont avoir lieux. Vous pouvez les retrouver sur le calendrier du site et sur le Facebook des voisins.
Citer
0 #9 citoyen_docks 04-02-2017 13:29
réunion publique du samedi 4 février 2017 à 10h à l'école Victor Hugo à Saint-Ouen.

Le micro a été donné au public seulement à 11h10. Celui-ci a eu peu de temps pour s'exprimer. Les temps d'intervention ne sont ni chronométrés ni limités. Des intervenants en profitent pour monopoliser le micro pendent plus de cinq minutes. La conséquence est que tout le monde n'a pas pu s'exprimer entièrement.

Lors des prochaines réunions, le garant est chaleureusement invité à chronométrer les interventions et à les limiter à trois minutes maximum.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir