Bienvenue sur Mon Voisin des Docks
Adhérer à MVD c'est voter pour son quartier
Cliquer sur l'image pour accéder au formulaire d'adhésion
Calendrier de l'avent des Docks à La Pralinoise
Du 1er au 24 décembre à 18h, les enfants de passage à la Pralinoise peuvent tenter de gagner le cadeau du jour.

Nous le savons depuis le mois de janvier, le futur Hôpital universitaire de Paris prévu pour 2025, sera implanté à Saint-Ouen. Malgré tout, deux projets d’urbanisme s’opposent: celui de l’APHP et celui de la Mairie de Saint-Ouen. Suite à une étude, un rapport a été rendu il y a quelques semaines au ministère, proposant un projet alternatif conciliant les exigences des deux parties.

Le projet de l’APHP désire occuper la partie Sud du secteur Ardoin, délimité par le boulevard Victor Hugo et la rue Ardoin au Sud, et au Nord par le parc d’activités Valad dont voici le plan. Ces parcelles actuellement inexploitées (terrain vague, ancienne casse auto occupée par un camp de Roms) ont l’avantage d’être proches d’un grand axe et des transports en commun, dont la ligne 14 du métro prévue pour 2019, un point important pour l'APHP. Pour le Maire de notre commune, ce projet pose plusieurs difficultés: tout d’abord ces parcelles étaient prévues pour accueillir des logements, des bureaux et un collège ; si un hôpital s’implantait dans ce secteur, ce serait pour notre ville un manque à gagner par la perte de ce foncier. Plusieurs chiffres ont été annoncés mais il semblerait que les pertes seraient pour la ville autour de 50 millions d’euros.

Plan hôpital  Le Maire souligne aussi que du point de vue de l’urbanisme, cet hôpital couperait la ville de Saint-Ouen avec d’un côté le quartier des Docks/ ville de Saint-Ouen et de l’autre la ville de Clichy. En effet, entre la Seine et le boulevard Victor Hugo, le passage est impossible à cause au Nord du Syctom et des entrepôts de Valad, et de l’hôpital au Sud (voir la carte en fin d’actualité). Monsieur Delannoy a donc soumis l’idée de déplacer l’hôpital plus au Nord sur l’emplacement actuel du secteur d’activités de Valad, laissant les terrains visés par l’APHP à la ville. Malheureusement cette solution éloigne l’hôpital des trois stations de métro: Garibaldi, Mairie de Saint-Ouen et surtout Clichy Saint-Ouen, et isole le campus et l’hôpital des quartiers environnants.

L'Etat a mandaté en mars 2016 Monsieur Pierre Veltz, ingénieur général des ponts et chaussées, pour trouver une solution conciliant les points de vue des deux parties. Le rapport présenté au Maire de Saint-Ouen a reçu sont accord de principe. 

L’alternative propose de créer l’hôpital (parcelle rouge de 4,2 ha au centre de la carte) et son campus (parcelle rouge de 2 ha au Sud de l’hôpital) à la fois sur les terrains de la ville et sur une partie du secteur d’activités Valad. Le campus n'occuperait donc qu’une partie des terrains de la ville, laissant à la Mairie la possibilité d’exploiter les parcelles restantes (zone beige de la carte), limitant ainsi les pertes foncières pour la ville. Un axe de circulation traversant le campus (pointillé bleu dans la zone rouge) permettrait de rejoindre la ville de Clichy et la station de métro grâce à deux passerelles (traits noire fléchés) passant au-dessus des voies de chemin de fer de la SNCF. Le collège serait préservé (zone bleue à l’Ouest du campus). Le secteur Valad restant serait valorisé et restructuré de manière plus compacte et plus moderne, combinant des programmes de bureaux et d’autres activités productives non polluantes.

Cette alternative n’a, à notre connaissance, pas encore été définitivement actée par les parties prenantes. Souhaitons qu’aucun autre blocage ne vienne se rajouter à ce projet qui est sans nul doute une chance à la fois pour la ville de Sain-Ouen mais aussi pour notre quartier. 

Retrouvez toutes les discussions sur l'hoital Nord dans le forum : Hopital Nord

Mise à jour le 20 janvier 2017:

Dès vendredi 27 janvier 2017,  l’Université Paris-Diderot et l’AP-HP mettent à disposition du public :

  • une exposition proposée au centre administratif de la mairie de Saint-Ouen, où de la documentation et un registre papier permettront à chacun de donner son avis ;
  • un site internet dédié au projet qui comprend un espace collaboratif permettant à chacun d’avoir les réponses aux questions qu’il pourrait se poser, mais également d’émettre un avis ou de déposer une contribution
  • deux réunions publiques seront également organisées à Saint-Ouen durant cette période de concertation publique :
    Samedi 4 février 2017 à 10h (rdv à l’école Victor Hugo – 125, bd Victor Hugo)  avec présentation du projet et échanges
    Samedi 11 mars 2017 à 10h (rdv à l’école Petits princes – 22, allée de Paris) avec présentation du projet, échanges et ateliers
Pour en savoir plus rendez-vous sur le site internet dédié à la concertation publique: http://campus-hopital-grandparis-nord.fr

 Le grand hôpital Nord de Paris
à Saint-Ouen-sur-Seine : c’est signé !


Lundi 19 décembre, les salons de la mairie audonienne ont accueilli toutes
les parties prenantes du grand projet d’hôpital pour la signature o cielle du protocole d’accord en vue de l’installation sur notre commune du futur campus hospitalo-universitaire Grand Paris Nord à l’horizon 2025. Au terme de longues et âpres négociations, c’est nalement l’emplacement défendu depuis le début par le maire, William Delannoy, qui a été retenu, préservant ainsi la cohérence de l’aménagement urbain du quartier des Docks en devenir. 



PROTOCOLE D’ACCORD. Les pouvoirs publics avaient désigné Saint-Ouen-sur-Seine pour y réunir, d’ici dix ans en une seule grande struc- ture hospitalière, les activités médico-chirurgi- cales des hôpitaux Bichat (Paris 18e) et Beaujon (Clichy), qui nécessitaient une réorganisation et une modernisation pour faire face aux enjeux des décennies à venir. Face à ce choix imposé à la municipalité qui risquait de déstabiliser le pro- gramme de développement en cours du quartier des Docks, le Maire, William Delannoy, a défendu les intérêts de la ville. Après deux ans de négo- ciations, dont votre journal municipal s’est fait l’écho à plusieurs reprises, un accord respectant la position de la municipalité et permettant que le millier de logements programmés dans ce futur quartier voient le jour a été trouvé. « J’ai été très attentif à ce que ce nouvel équipement s’intègre au mieux, sans remettre en cause cette couture urbaine si nécessaire entre Saint-Ouen et Clichy, a n que le boulevard Victor-Hugo soit totalement requali é et devienne naturellement une artère de

connexion entre nos deux villes, se réjouit le maire. Il était impératif et vital pour la ville de contenir et de maîtriser les écueils nanciers de ce projet. Après des discussions parfois très rudes, mais toujours avec le sens de l’intérêt général de part et d’autre, la Ville de Saint-Ouen a été entendue par les principaux porteurs du projet. »

C’est le 19 décembre, dans la salle du conseil de l’hôtel de ville de Saint-Ouen-sur-Seine, que Wil- liam Delannoy a invité les di érents acteurs de ce dossier pour la signature du protocole d’accord, qui pose les bases de l’implantation du futur équi- pement. Patrick Ollier, Président de la métropole du Grand Paris et Farida Adlani, Vice-Présidente de la région Ile-de-France en charge de la Santé, représentant Valérie Pécresse, étaient également présents pour ce moment solennel et majeur dans l’histoire de la ville.

L’excellence !

Conformément au souhait de la Ville de Saint- Ouen exprimé auprès de l’AP-HP, l’hôpital sera compact et s’implantera à 90 % sur le parc d’ac- tivité Valad, préservant ainsi la continuité urbaine et l’aménagement adapté d’un quartier de vie. Les accès principaux de l’hôpital et de l’université seront situés sur une nouvelle voie et reliés au boulevard Victor-Hugo par un mail piéton. L’accès logistique de l’hôpital sera, lui, situé à l’arrière et relié au quai de Seine (route départementale RD1) par la rue Ardoin. La partie nord de l’actuel parc Valad, entre l’hôpital et le Syctom, sera aménagée pour y accueillir des activités de bureaux ainsi que des programmes liés à l’activité de l’hôpital ou de l’université. Par ailleurs, l’État s’est enga- gé à nancer un « franchissement carrossable » (pont) des voies ferrées pour relier le centre-ville de Saint-Ouen-sur-Seine à la commune de Clichy. Le nouvel hôpital de 130 000 m2 réunira les spé- cialités des hôpitaux Bichat et Beaujon que sont le digestif, le thorax (cœur, poumon), les maladies de système et infectieuses, tout en disposant du plus grand service d’urgences en Ile-de-France (capacité : 110 000 passages annuels), d’un centre d’accueil de patients polytraumati-sés, d’un institut pluridisciplinaire de transplantation d’organes et d’une
maternité pouvant accueillir 3 000 accouchements par an – à partir de 2025, les petits Audoniens naîtront à nouveau à Saint-Ouen-sur-Seine !
Martin Hirsch a souligné que le site abritera également un institut de transplantation et des services dédiés à la prise en charge des cancers et des
maladies cardio-vasculaires. Le site comprendra en plus, sur 70 000 m
2, une université qui réunira les activités d’enseignement des deux sites universitaires de médecine actuels, Villemin (Paris 10e) et Bichat (Paris
18
e), un site universitaire d’odonto- logie-chirurgie dentaire (Garancière, Paris 6e), sans oublier les activités de recherche d’excellence des unités mixtes portées par l’université Paris Diderot et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Ce projet pharaonique est estimé au total à plus de 900 millions d’euros, qui seront nancés par l’AP-HP, l’Université et l’État. Il accueillera 5 400 emplois, 1 200 médecins et 7000 étudiants.

Saint-Ouen-sur-Seine, ville incontournable !

Ce 19 décembre à l’hôtel de ville, les di érents acteurs du dossier ont unanimement souligné le dynamisme dont fait preuve la Seine-Saint-Denis en général et Saint-Ouen en particulier, relevant que c’était la commune « où il faut être ». Tous avaient en tête les arrivées programmées de la ligne 14 et du conseil régional d’Ile-de-France ainsi que le projet de village olympique en cas de victoire de la candidature de Paris pour les Jeux olympiques 2024. Avec ce campus hospita- lo-universitaire, dont la vocation est celle d’un établissement d’excellence se déclinant dans les domaines du soin, de l’enseignement et de la re- cherche à l’échelle nationale et internationale, Saint-Ouen-sur-Seine deviendra un pôle majeur de grande renommée. Et un centre attractif pour les nouvelles entreprises et start-up qui viendront se développer à proximité du campus.

Horizon 2025

Maintenant que le protocole d’accord a été si- gné, il reste de nombreux points à examiner, sur lesquels le maire se montrera particulièrement vigilant. Ainsi, une maternité étant prévue dans le projet, la question du renforcement et de son nancement sur la Ville des services de l’état ci- vil sera soulevée, tout comme celui des effectifs de police pour le commissariat de Saint-Ouen en raison de la sécurisation d’un tel équipement public. Surtout, le maire reste mobilisé a n que les retombées de cette implantation hospitalière soient positives pour la commune : « Ce projet doit vivre pour, par et dans la ville en accord avec ses besoins et l’impulsion métropolitaine et régionale que je souhaite réa rmer auprès de l’AP-HP et de l’État. Je souhaite, par exemple, développer des partenariats pour que les médecins de l’hôpital fassent des consultations spécialisées dans nos centres municipaux de santé et pour que nous puissions discuter de la création d’un nouvel Ehpad (établissement d’hébergement pour per- sonnes âgées dépendantes) en remplacement de celui qui existe sur la commune. »

Dès 2017, un concours d’architecture sera lan- cé pour dé nir la conception des bâtiments. La municipalité de Saint-Ouen sera partie prenante dans ce choix puisque le Maire sera membre du jury, comme l’a souligné Martin Hirsch. Durant les deux ans à venir, des négociations seront entreprises avec la société Valad pour disposer du foncier en 2019 a n de lancer le démarrage des travaux en 2020, pour une mise en service de l’hôpital en 2025. En attendant, un débat pu- blic avec les Audoniens sera lancé par l’État très prochainement 

le journal de saint-ouen-sur-seine | janvier 2017

A lire: 


Commentaires   

0 #1 Salarie 17-01-2017 15:52
Bonjour, je travaille dans un des bâtiments (celui qui etait collé au camp de Roms) du parc des docks de la rue Ardoin. Si je comprends bien, toute notre zone sera détruite ? Cordialement
Citer
0 #2 Raoul 17-01-2017 17:33
Citation en provenance du commentaire précédent de Salarie :
Bonjour, je travaille dans un des bâtiments (celui qui etait collé au camp de Roms) du parc des docks de la rue Ardoin. Si je comprends bien, toute notre zone sera détruite ? Cordialement


Bonsoir Salarie,

Oui. Si je situe bien ou se trouve vos bureaux ils se trouvent au niveau de la zone Rose du plan donc la ou se trouvera l'université.
Citer
0 #3 Salarie 17-01-2017 17:42
Bonjour,
Merci pour votre réponse. Avez vous une version de meilleur qualité du plan que vous avez publié ? J'aimerais le transmettre à mon employeur. Merci pour votre réponse.
Citer
0 #4 Raoul 17-01-2017 17:52
Citation en provenance du commentaire précédent de Salarie :
Bonjour,
Merci pour votre réponse. Avez vous une version de meilleur qualité du plan que vous avez publié ? J'aimerais le transmettre à mon employeur. Merci pour votre réponse.


Non pas pour le moment. Il faudra attendre une réunion public et ou une concertation des parties.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir