× Attention, il existe plusieurs catégories de forum, dont un forum consacré aux petites annonces avec plusieurs sous catégories. Vérifier que votre sujet se trouve dans la bonne catégorie. Le forum "Discussions générales" est là pour toutes les discussions sans thématiques particulières. Merci de votre aide, le tris des messages prends beaucoup de temps ;)

ENEDIS installe de force des compteurs LINKY dans les parties communes

02 Jui 2017 17:21 #37777

En ce mois de juin 2017 des compteurs LINKY sont installés dans les immeubles des Docks.

Pour les parties privatives ENEDIS appelle les copropriétaires et demande leur accord.

Pour les parties communes ENEDIS passe en force.

Sans avoir l'autorisation des syndics de copropriété, ENEDIS remplace les compteurs des services généraux par des compteurs LINKY.

L'entreprise sous-traitante d'ENEDIS intervenant aux Docks est MYFOWO 113 rue Anatole France 92300 Levallois-Perret tél 0811 140 811.

Dans certaines régions de France ENEDIS a installé de façon musclée ses compteurs communicant chez les particuliers (en avril 2017 en Bretagne une dame de 78 ans a été bousculée car elle s'y opposait).


Adhérent(e) MVD 2017
Membre donateur

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

20 Jui 2017 15:45 #37858

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

21 Jui 2017 21:04 #37865

De toute façon ce qu'il se passe ailleurs ne se passe pas de la même façon chez les voisins. De plus c'est une directive européenne alors bon ça veut aussi dire qu'on avance avec son temps et les nouvelles technologies ....


Adhérent(e) MVD 2017

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

23 Jui 2017 15:14 #37875

Schtf écrit «De plus c'est une directive européenne ». C'est vrai. La directive européenne 2009/72/CE prévoit que les «États membres veillent à la mise en place de systèmes intelligents de mesure».

I) l'article 50 de cette même directive 2009/72/CE stipule que l'objectif est «d’aider les consommateurs à réduire leurs coûts énergétiques». Les bénéfices du compteur LINKY pour le consommateur en termes de maîtrise de la demande restent encore théoriques (cf rapport ADEME «le compteur Linky, analyse des bénéfices pour l'environnement»). Les seules économies réalisées avec LINKY le sont pour ENEDIS avec la disparition de la relève à pied et la réduction des fraudes et des dysfonctionnements de compteurs.

II) dans les courriers envoyés par ENEDIS aux audoniens récalcitrants, le gérant du réseau de distribution d'électricité rappelle l’article 13-II de la loi du 9 août 2004 et que le libre accès au compteur d'électricité est nécessaire. C'est vrai. Mais cet article 13-II ne peut pas obliger d'installer des technologies toxiques pour la santé publique.

III) dans ses courriers, ENEDIS informe qu'«à l'intérieur du logement, ce compteur n'induira pas davantage de champs électromagnétiques que l'actuel.» C'est exact. C'est l'injection par ENEDIS de courants porteurs en ligne, dans les postes de distribution, à l'aide de coupleurs, qui polluera le domicile par les rayonnements des champs électromagnétiques sur tout le réseau électrique basse tension.

IV) dans les courriers envoyés aux habitants refusant Linky, ENEDIS invoque aussi le décret 2010-1022 du 31 août 2010, rendant obligatoire la mise en œuvre de compteurs communicants. Ce décret 2010-1022 ne concerne que les compteurs. Il n'impose pas le CPL ni les radiofréquences que celui-ci génère, classées dans le groupe 2B par l'OMS depuis le 31 mai 2011.

V) Le compteur Linky permet d'identifier les heures de lever et de coucher, les heures ou périodes d'absence, le nombre de personnes présentes dans le logement, des informations sur ce que les personnes font lorsqu’elles sont chez elles. ENEDIS revendra ces informations à des tiers sur le marché du big data.

VI) la signature du contrat de l'abonné avec EDF/ENEDIS assujettit son accord concernant la diffusion de ses données : s'il ne le donne pas, il s’expose à la rupture de son contrat et à la cessation de la fourniture d’électricité. Il s’agit donc d’un accord contraint. L'abonné peut alors se prévaloir de la Convention Européenne des Droits de l'Homme. Sur cette base, une association néerlandaise a déjà obtenu la non obligation des compteurs. Cette jurisprudence est d’ores et déjà applicable en France.


Adhérent(e) MVD 2017
Membre donateur

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Petitnad
Temps de génération de la page : 0.225 secondes
Propulsé par Kunena