le nouveau Vélib - les stations les plus proches des Docks

21 Fév 2018 22:44 #39701

Au 21 février les stations Vélib n°21104 rue Madame de Sanzillon à Clichy et n°21112 avenue Claude Debussy à Clichy sont les plus proches des Docks.

La future station Vélib du carrefour Pleyel sera la plus proche quand elle sera installée.

Le nouveau Vélib fonctionne bien à part un bug informatique (dans certaines stations le retour ne s'enregistre pas. Smovengo travaille à la correction du bug).

Avec les nouveaux Vélibs électriques on peut parcourir une grande distance en vingt minutes sans se fatiguer même s'il y a des montées.

Quand on tente d'utiliser un vélo sans avoir enregistré une location alors en trente secondes le guidon se bloque par un neiman. Est-ce qu'un voleur va s'enquiquiner avec un vélo dont on ne peut pas tourner le guidon ? Quand on utilise le nouveau Vélib on comprend que le vol est découragé.

En station quand on enclenche le vélo dans la bornette la fourche cadenas se déploie et verrouille le vélo. Inutile d'essayer de forcer le vélo il ne se déverrouillera pas. Le vandalisme est découragé.

En juillet 2018 les premières statistiques sur le vol et le vandalisme des nouveaux Vélib seront publiées par le consortium Smoovengo.

Il est probable que le nombre de vols apparaîtra en forte baisse par rapport à Vélib1 et que le vandalisme aura aussi fortement diminué.

Le syndicat mixte Autolib' Vélib' Métropole publiera aussi le coût de la maintenance des stations et celui-ci sera certainement en forte diminution par rapport à Vélib1 grâce à la baisse des vols à celle du vandalisme et grâce à une meilleure organisation (dans Vélib1 de JC Decaux les camions devaient sans cesse retourner en banlieue dans les centres de maintenance dés qu'ils étaient pleins. dans Vélib2 les centres de maintenance sont plus nombreux et mieux répartis).

En juillet 2018 tous les arguments inventés en 2017 par William Delannoy pour priver les audoniens des nouveaux Vélibs seront invalidés.

Le maire de Saint-Ouen-sur-Seine devra en imaginer d'autres pour justifier son refus de réserver des stations Vélib au consortium Smovengo.


Adhérent(e) MVD 2018

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

26 Fév 2018 13:19 #39720

Bonjour Eric,

Quelles sont les raisons de refus du maire?
De ce que j'en comprends, la raison principale est le coût des stations (imputés à la ville) VS les recettes des publicités récupérées par Plaine Commune et non reversées aux communes.

Je préférerais que nous ayons les nouveaux velibs mais je peux comprendre le point de vue du maire.
Celui-ci changera peut être suite à la décision ce WE de GoBee Bike (= velo vert) d’arrêter son activité en France.

Affaire à suivre...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

02 Mar 2018 11:14 #39752

Je viens de relire la feuille de chou municipale de novembre 2017, celle avec un Gobee Bike en une, où la mairie vantait avec emphase ce nouveau mode de vélos en libre-service. Y'a pas à dire, notre maire est un grand visionnaire B)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

03 Mar 2018 16:08 #39757

@Célia, «la raison principale est le le coût des stations (imputés à la ville) VS les recettes des publicités récupérées par Plaine Commune et non reversées aux communes »

Le maire de Saint-Ouen prétend en effet que le coût des stations du nouveau Vélib sera important. Il affirme que Plaine Commune reçoit beaucoup d'argent de Saint-Ouen, que l'établissement public territorial en reverse peu et réclame la prise en charge du nouveau Vélib par Plaine Commune.

Le coût des stations du nouveau Vélib sera certainement très inférieur au coût des stations de l'ancien Vélib (cf ci-dessus post du 21 février 2018). L'argument du coût des stations est inventé.

Sur son territoire Plaine Commune perçoit 106,9 millions d'euros en cotisations foncières des entreprises dont presque un tiers 33,45 millions provient de celles installées à Saint-Ouen (cfe taxe professionnelle). Il est exact que Plaine Commune reçoit beaucoup d'argent de Saint-Ouen.

Mais l'argument de l'absence d'investissements réalisés par Plaine Commune sur Saint-Ouen n'est pas valable.

Mardi 28 mars 2017 Plaine Commune a voté son budget 2017 comprenant des investissement nets de 57,3 millions d’euros (dépenses 97,3M – recettes 40M. cf www.plainecommune.fr/plaine-commune/linstitution/budget/ ).

D'après la municipalité, Plaine Commune aurait versé seulement 27 euros d'investissements nets par habitant à Saint-Ouen soit 1,29 million. Saint-Ouen ne recevrait que 2,25% des investissements nets de Plaine Commune (numéro 28 de février 2018 du Journal de Saint-Ouen page 11. 47779 * 27 euros).

Quand en 2017 Plaine Commune investit dans le système informatique des médiathèques ou dans des balayeuses mécaniques pour la propreté urbaine, les audoniens en bénéficient, et ce n'est pas compté comme un investissement net pour Saint-Ouen par notre municipalité.

Quand Plaine Commune investit en 2017 des centaines de milliers d'euros dans la maîtrise d’œuvre et dans l'assistance à maîtrise d'ouvrage du franchissement urbain Pleyel, les audoniens en profiteront lorsque ce pont sera réalisé, mais le JSO ne classe pas ces dépenses dans la catégorie investissements nets pour Saint-Ouen (maîtrise d’œuvre Marc Mimram architecte – amoa Tractebel Engeneering).

Quand Plaine Commune participe en 2017 au projet Erasmus Plus EBCC, l'école Supméca en bénéficie, et ce n'est pas comptabilisé comme un investissement pour Saint-Ouen par notre municipalité.

Plaine Commune finance des équipements dont bénéficient ou bénéficieront les audoniens. Quand William Delannoy prétend que Plaine Commune n'investit pas beaucoup pour Saint-Ouen c'est faux.

« Quelles sont les raisons de refus du maire? »
Son collègue de Chatillon Jean-Pierrre Schosteck a déclaré sans gêne dans une réunion publique en 2017 que «les usagers de Vélib ne font pas partie de sa clientèle politique». La raison du refus du maire de Saint-Ouen-sur-Seine d'adhérer au nouveau Vélib semble être la même que celle du maire de Chatillon.

La pétition "Des vélibs pour Saint-Ouen-sur-Seine" est toujours en ligne pour celles et ceux qui ne l'auraient pas encore signés:

www.change.org/p/monsieur-william-delann...saint-ouen-sur-seine


Adhérent(e) MVD 2018
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Michèle, undeplus

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

04 Mar 2018 15:48 #39760

Sans rentrer dans le débat, juste une petite précision. Avec l'ancien système, JCDecaux prenait intégralement à sa charge les frais des stations alors qu'avec le nouveau système ses mêmes frais sont à la charge des communes (Autolib Velib metropole subventionne en partie ces charges). Il n'est donc pas tout fait juste de dire que l'argument du coût des stations est inventés...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

04 Mar 2018 19:28 #39761

Ce qui semble inventé c'est l'explosion de la part communale du coût d'exploitation des stations qui passerait de dix mille à quinze mille euros.

En 2018 il faudra observer les premiers chiffres des vols et du vandalisme fournis par Smovengo au Syndicat Mixte Autolib Vélib Métropole. Le nombre de vols et de dégradations à Clichy et à Saint-Denis donnera une idée de ce que coûterait l'exploitation d'une station Vélib à Saint-Ouen.

Je pense qu'il y aura toujours des vols et du vandalisme mais qu'avec les choix technologiques et organisationnels effectués par Smovengo ceux-ci seront découragés, que le coût total d'exploitation d'une station descendra en dessous de trente mille euros et que la part communale baissera en dessous de dix mille euros. Si en 2018 la ville de Saint-Ouen-sur-Seine adhère au nouveau Vélib alors les audoniennes et les audoniens auront peut-être une chance de retrouver la mobilité que permettent les systèmes de vélos en libre service avant 2020.


Adhérent(e) MVD 2018

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

05 Mar 2018 10:44 #39762

Quels choix technologiques et organisationnels de Smovengo vont décourager le vandalisme ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

05 Mar 2018 13:48 #39765

"Quels choix technologiques et organisationnels de Smovengo vont décourager le vandalisme ? "

récupération des vélos abandonnés/volés
choix organisationnel : un grand nombre de centres de maintenance répartis dans toute la métropole (dans les parkings indigo). choix technologique : la géolocalisation des vélos (grâce au boîtier électronique v-box). Les deux conjugués permettent de récupérer plus vite les vélos abandonnés/volés.

la prévention des vols
- lors d'un retour d'un vélo en station une fourche cadenas se déploie dans le mobilier fixe. inutile de forcer le vélo il ne se déverrouillera pas. le vol est découragé.
- lors d'un arrêt temporaire un neiman bloque le guidon du vélo. un voleur ne perdra son temps avec un vélo dont le guidon est bloqué.
- Smovengo peut à distance actionner le neiman d'un vélo volé.
- la batterie des vélibs électriques est bien cachée dans le cadre du vélo. Dés la 1er janvier 2018 il y a eu des tentatives de vol des batteries lesquelles ont échoué.

Cet ensemble de dispositions devrait faire baisser significativement le nombre de vols de vélos et devrait réduire le coût total d'exploitation d'une station Vélib donc sa part communale.


Adhérent(e) MVD 2018

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

05 Mar 2018 13:59 #39766

Ces dispositifs sont intéressants contre le vol mais me laissent plus dubitatif contre le vandalisme, hélas. L'échec de Gobee n'incite pas à l'optimisme. On a là un exemple de tragédie des biens communs.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

05 Mar 2018 14:45 #39767

En dix jours les vélos verts de Gobee.bike ont vu leurs rayons coupés et leurs guidons cassé. Cela relève du comportement organisé et mafieux.

Si un tel saccage des nouveaux Vélibs est organisé alors Smovengo les communes adhérentes et la Métropole du Grand Paris porteront plainte. Les auteurs des dégradations seront arrêtés.

Pour éviter une perte du service et pour éviter une augmentation de leurs impôts locaux, les habitants des villes adhérentes aideront peut-être les autorités/Smovengo à enrayer le vandalisme.


Adhérent(e) MVD 2018

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Petitnad
Temps de génération de la page : 0.224 secondes
Propulsé par Kunena