Bienvenue sur Mon Voisin des Docks
Adhérer à MVD c'est voter pour son quartier
Cliquer sur l'image pour accéder au formulaire d'adhésion

"A la façon de" Daniel Mermet et de son émission "Là-bas si j'y suis" sur France inter. Wael Sghaier a décidé avec talent et avec son propre regard de partir micro au poing revisiter le 93, loin des clichés habituels.

"Aujourd'hui pour impressionner quand on parle de ses voyages, il faut être parti loin. Toujours plus loin. A l'autre bout du monde.
Pourtant voyager cela peut aussi se faire à côté de chez soi. Juste à côté de chez soi.
Ah bon? Pour quoi faire? Découvrir une autre facette d'un lieu qu'on croyait maîtriser. Pour dépeindre et repeindre un territoire que tout le monde connaît sous le mauvais angle. Montrer une autre facette d'une destination.

Pour donner à voir ce 93 qu’on n’imagine pas et déconstruire les clichés qui entourent ce département, j’ai donc décidé de partir en Voyage. Un voyage pas très loin de chez moi finalement, à seulement quelques stations de métro de ma colocation parisienne afin de redécouvrir le département où j'ai grandi et le faire (re)découvrir à d'autres."


Retrouver son travail sur son site internet et sur sa page Facebook. Vous pouvez d'ores et déjà lire l'audio de son pilote sur son site.

Le candidat divers droite a remporté dimanche l'élection municipale dans ce bastion historique de la banlieue parisienne.

William Delannoy a remporté ce dimanche l'élection municipale à Saint-Ouen, ravissant au Parti communiste l'un de ses bastions historiques, a annoncé la mairie. William Delannoy a recueilli 53,16% des voix, devant la maire sortante Jacqueline Rouillon, soutenue par le Front de Gauche (46,84%). La participation n'a atteint que 55,26% dans cette ville de 48.000 habitants au nord de Paris.

Source: Europe1
Détail des résultats sur: lemonde.fr

On en parle sur le forum...

Mal desservie en très haut débit par Numericable, la Seine-Saint-Denis, comble son retard. Plusieurs grandes villes limitrophes de Paris, comme Saint-Ouen, Aubervilliers ou Pantin, voient arriver l'offre à 100 Mbits/s du câblo-opérateur.
Au total, 120 000 foyers habitant dans 12 villes du département au total, peuvent désormais bénéficier d'un accès à 100 Mbits/s (en réception) et à 10 Mbits/s (en émission). Auparavant, ils devaient se contenter d'accès à 30 Mbits/s (réception) et 1 Mbits/s (en émission).
Cette extension de la couverture provient de la modernisation du réseau câblé de Numericable qui apporte la fibre optique en pied d'immeuble et réutilise le câble coaxial existant pour desservir les domiciles des abonnés.

Lire la suite sur le site de 01net.com

Avec 34,87 % des voix, William Delannoy est en tête au premier tour des élections municipales de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), devant la maire sortante, Jacqueline Rouillon (Front de gauche), avec 31,56 % et le socialiste, Karim Bouamrane (26,99 % ). Les résultats ont été annoncées vers 23 h 45, au gymnase de l'Alliance, au milieu d'un concours de cris de joie auquel se sont livrés les deux camps.
«La gauche est largement majoritaire», a commenté au micro, après la proclamation des résultats, Jacqueline Rouillon. Des négociations vont probablement s'ouvrir dans les heures qui viennent avec le PS dont la discrétion a particulièrement été remarquée ce dimanche soir. Malgré nos nombreuses sollicitations, Karim Bouamrane était totalement injoignable. « La nuit va être longue », précise Jacqueline Rouillon, en aparté, confirmant que des échanges allaient immédiatement s'établir pour une union au 2d tour. «Il faut vraiment se rassembler pour battre la droite », ajoute-t-elle. De son côté, William Delannoy compte bien également picorer dans l'électorat de la liste socialiste. «C'est elle ma réserve de voix, estime-t-il. Les électeurs qui ont voté PS au premier tour recherchaient une alternative. Je suis désormais cette alternative à Jacqueline Rouillon. »

Lire l'original de l'article sur leparisien.fr

Clinamen ? vous connaissez ?
C'est l'association qui, entre autres, remplace les tondeuses à herbe par des moutons. Ci-dessous vous trouverez un peu plus d'infos, et si vous voulez aider à ce que les espaces verts du Grand Parc soient broutés prochainement n'hésitez pas, aidez-les!

Depuis deux ans maintenant, l'association Clinamen parcourt le territoire de la Seine-St-Denis pour y faire vivre ses activités paysannes. La gestion de notre troupeau de moutons urbains n'est pas une mince affaire, mais on s'en sort. Et chaque jour est une leçon, comme on dit!

Aujourd'hui, nous lançons un appel pour une collecte de fonds afin de financer un achat qui devient essentiel à nos activités paysannes et moutonnières : il nous faut une bétaillère! Mais ce rêve a un prix..

En complément des AMAPs, l'idée est de se regrouper pour acheter des produits biologiques « épicerie » revendus avec une faible marge aux adhérents de la coopérative. Une alternative à la grande distribution dans l'idée de permettre à chacun d'opter pour des produits biologiques et locaux de qualité à un faible coût. Une manière de décider de sa manière de consommer aussi en choisissant les producteurs et le circuit d'approvisionnement.

Pour participer à la création de cette épicerie, indiquer vos préférences sur ce framadate (alternative à Doodle) créé par Julien Dussart pour l'organisation de la première réunion de projet au café "le Raspail". Une occasion de réfléchir, débattre, organiser d’autres alternatives, ensemble et avec nos voisins.

EDIT: On en parle sur le forum

[Proposée par Francois de EducEcolo]

La maire PCF de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), Jacqueline Rouillon, a lancé une nouvelle mobilisation mardi pour demander des renforts de police dans une cité de la commune, en proie à des bandes sur fond de trafic de drogue. La commune a pourtant accueilli, il y a plus d'un an, la première zone de sécurité prioritaire (ZSP) créée par Manuel Valls.
Des habitants de Saint-Ouen pris en otage par des bandes sur fond de trafic de drogue. La situation avait valu à la commune de Seine-Saint-Denis d'accueillir l'une des premières Zones de sécurité prioritaires (ZSP) en septembre 2012. Plus d'un an après, le cauchemar se poursuit pour les riverains. Au point que la maire communiste, Jacqueline Rouillon, emmenait, mercredi après-midi, une délégation d'habitants pour alerter le ministère de l’Intérieur sur leur situation.

Lire la suite sur metronews
Crédit photo: WITT/SIPA
[Proposée par Dink]

Environ 300 personnes avaient déjà quitté les lieux mardi soir. Mercredi matin, 300 policiers ont fait sortir de leurs cabanons de planches les 250 occupants restants dont environ 70 enfants, sans "aucun incident" selon la préfecture.
L'évacuation de ce camp, qui s'est construit depuis cet été sur des terrains en friche de la commune était pressentie. Les habitations de fortune perturbaient en effet l'approvisionnement en charbon de la CPCU, qui alimente environ 110.000 personnes mais aussi de nombreux hôpitaux parisiens.

Pour en savoir plus: l'express, le figaro

Hier soir, Jacqueline Rouillon, maire (FG) de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), a tiré la sonnette d’alarme. Dans un courrier adressé à Manuel Valls, elle demande au ministre de l’Intérieur d’intervenir rapidement pour faire évacuer un campement de Roms, installés sur une emprise ferroviaire stratégique.

Cette voie de chemin de fer située dans les Docks de Saint-Ouen dessert la Centrale de la compagnie parisienne de chauffage urbain (CPCU) qui alimente la totalité des hôpitaux, une grande partie des crèches et 110000 foyers parisiens.
Elle assure au total 25% de la fourniture d’énergie au réseau de distribution de chaleur. En effet, la CPCU est le délégataire de service public de la distribution de la chaleur de la Ville.

Lire la suite sur le site du Parisien

Nous savions déjà grâce aux descriptifs de nos promoteurs que les résidences des Docks seront équipées pour accueillir la fibre optique. Malheureusement jusqu'à maintenant Saint-Ouen ne dispose pas du réseau pour que nous puissions profiter de cette technologie.

En juillet dernier, Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, et Jérôme Barré, Directeur Orange Île-de-France, ont signé une convention pour le déploiement de la Fibre au domicile des particuliers (FTTH) sur le département de la Seine-Saint-Denis.
La fibre optique est déjà présente dans 17 villes classées très dense. Cet accord va permettre un déploiement plus large c'est ainsi que 4 autres villes suivront entre 2014 et 2015 : Courneuve, Saint-Denis, Villetaneuse et Saint-Ouen.

Pour rappel, les débits de la fibre optique sont jusqu’à 10 fois plus rapides que ceux de l’ADSL atteignant jusqu’à 200 Mbit/sec. Ils favorisent l’émergence de nouveaux usages internet et multimédia à la maison, comme la domotique. La capacité inédite des réseaux en fibre optique permet de répondre aux besoins des foyers de plus en plus gourmands en débit.
Avec la fibre il est possible d’utiliser simultanément plusieurs écrans (télévisions en haute définition, ordinateurs, consoles de jeux) au sein d’un même foyer sans aucun ralentissement. La fibre offre également un débit montant très élevé, ce qui facilite l’usage des services tels que le télétravail. Enfin, avec la fibre, de nouveaux services comme la télévision 3D peuvent se démocratiser.

[Proposée par kooak]

Le journal du Net vient de publier ce jeudi 26 septembre un dossier complet sur les dettes des villes de France de plus de 20 000 habitants. Parmi quatre classements (Les villes à la plus forte dette par habitant en 2012, Les villes à la plus forte dette totale en 2012, Les villes où la dette par habitant a le plus augmenté entre 2000 et 2012 et Les villes où la dette par habitant a le plus augmenté entre 2011 et 2012) Saint-ouen se place en troisième place des villes à la plus forte dette par habitant en 2012 avec 3 390€ de dette par habitant et 239€ Annuité par habitant.

Le site de BFM business quant à lui précise que l'endettement n'est pas forcément signe de mauvaise gestion: "Le site (JDN) s'est basé sur les budgets principaux exécutés des communes, dont les données sont centralisées par la direction générale des finances publiques, affiliée au ministère de l'Economie et des Finances. Pour les habitants, les auteurs de l'étude ont utilisé les données de l'Insee.
Comme indiqué dans l'article, "l'endettement n'est pas forcément signe de mauvaise gestion. Cela dépend de son utilisation et de sa capacité de remboursement". Justement, ces dernières diffèrent qu'on soit à la frontière de Paris et des Hauts de Seine, ou dans le 93.
Levallois fait partie des villes les plus riches de France. De nombreuses entreprises comme L'Oréal, y ont leur siège. Ses recettes s'élèvent ainsi à près de 200 millions d'euros en frais de fonctionnement (impôts locaux, dotations versées par l'Etat…). C'est plus compliqué pour Saint-Ouen, qui ne dispose que de 119 millions de recettes."

Pour voir l'enquête du Journal du net c'est ici et pour l'article de BFM business rendez vous à cette adresse.