Bienvenue sur Mon Voisin des Docks
Adhérer à MVD c'est voter pour son quartier
Cliquer sur l'image pour accéder au formulaire d'adhésion
Consulter le programme en cliquant ici

"la Ville de Saint-Ouen se retrouve à nouveau confrontée à l'installation de plusieurs centaines de Roms dont de nombreux enfants, rue des Docks, sur une parcelle voisine de celle du 41, rue de Clichy. En effet, depuis la fin juillet, plusieurs dizaines de caravanes se sont installées le long des voies ferrées situées entre la rue de Clichy et la rue des Docks à Saint-Ouen. Dans ce campement de fortune dressé sur un terrain appartenant à Réseau Ferré de France (RFF), sur une emprise correspondant au projet CPCU biomasse qui se développera entre le RER C et le parc d'activités des Docks, les conditions d'hygiène les plus élémentaires font défaut. A la demande de la Ville, RFF a mis à la disposition de ce campement, deux bennes de 30 m3 régulièrement vidées. Réseau Ferré de France a initié une procédure visant à l'expulsion de ces occupants sans droit ni titre. Le Tribunal de Grande Instance de Bobigny a renvoyé l'audience au 18 septembre."

Pour plus de détails rendez-vous sur Espaces Datapresse avec un communiqué de la Mairie en date du 28 aout dernier

L’économie souterraine a horreur des coups de projecteurs. Fort de ce constat, la ville de Saint-Ouen a voté lundi soir en conseil municipal l’installation de dix caméras dans l’un des hauts lieux du trafic de cannabis, la place du 8-Mai 1945 et ses alentours. Longtemps réticente à la vidéoprotection, Saint-Ouen devient donc la première ville de Seine-Saint-Denis classée en zone de sécurité prioritaire (ZSP) à s’équiper de caméras, dès la fin octobre.
« C’est l’un des axes forts du dispositif des ZSP », souligne le cabinet du préfet qui a su persuader la maire de Saint-Ouen de franchir le pas. Pour ménager les susceptibilités sur un sujet longtemps tabou, Jacqueline Rouillon, ex-PC ralliée à la fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase), évoque une « expérimentation ».
2000 « clients » par jour

La suite de l'article sur leparisien.fr
Elles arrivent aussi aux puces. A lire sur cette page

Chaque jour, 500 à 600 personnes se seraient rendues dans le Vieux-Saint-Ouen, à quelques minutes à pied du métro, pour acheter quelques grammes de résine ou d’herbe de cannabis, depuis au moins six mois. C’est ce que les policiers de Saint-Ouen ont pu évaluer, en multipliant depuis décembre les surveillances, pour confondre les auteurs d’un juteux trafic qui aurait rapporté 12000 € par jour.

Onze personnes ont été déférées hier (le 31/05). Une information judiciaire est ouverte pour association de malfaiteurs et trafic de stupéfiants en bande organisée. Le parquet a requis un mandat de dépôt contre six personnes, dont deux devaient déjà exécuter une peine. Ces suspects doivent purger huit mois et un an de prison, prononcés contre eux dans d’autres affaires.

La première magistrats de la ville, Jaqueline Rouillon, récemment décorée de la légion d'honneur, au titre, de sa politique en faveur du logement, réponds aux questions du journal Humanité dimanche.
"Jaqueline Rouillon a dressée deux piliers pour combattre la spéculation immobilière. Une charte avec les promoteurs pour encadrer les prix et la préemption des logements en vente pour négocier à la baisse. S'y ajoute une politique très volontariste en matière de construction de logements sociaux, plus de 40% sur la commune, quand la loi n'en impose que la moitié."

L'article dans la suite de la news.