Bienvenue sur Mon Voisin des Docks
Adhérer à MVD c'est voter pour son quartier
Cliquer sur l'image pour accéder au formulaire d'adhésion

Entre 2010 et 2012, plusieurs études ont été menées par le Syctom en concertation avec les principaux acteurs, dans le cadre d'un comité de pilotage regroupant SEQUANO Aménagement, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis et la ville de Saint-Ouen. Elles ont porté sur l’intégration architecturale, l’intégration paysagère et la réduction de l’impact de la circulation des bennes de collecte (optimisation des flux entrée/sortie, liaisons avec le fleuve). Une réflexion a également été conduite sur le dispositif de traitement des fumées.

Il est prévu une réduction importante de la circulation des bennes de collecte d'ordures ménagères et des nuisances associées dans et vers la rue Ardoin grâce à la création d’un carrefour complet sur la RD1 et d'un nouvel accès au centre pour ces bennes depuis la RD1 (en lieu et place de l'accès actuel rue Ardoin).

Le transport vers la Seine des mâchefers (résidus solides de l'incinération des déchets), en vue de leur évacuation par voie d'eau, sera facilité par la réalisation d'un dispositif de transbordement automatique et le franchissement aérien de la RD1 vers le fleuve, supprimant ainsi leur convoyage routier par la rue Ardoin.
La réorganisation de certaines fonctions et espaces du centre de traitement de déchets et la synergie envisagée avec le projet de garage de bennes de collecte de la Ville de Paris amèneront à repenser l’aspect architectural de l’installation.
Enfin, pour améliorer l’intégration visuelle du site à son environnement urbain, il est prévu d’y aménager un parc paysager en bordure de la rue Ardoin, face aux futurs immeubles d’habitation.

La mise en œuvre de ce scénario nécessite la réorganisation du foncier autour de l’installation et l’aval de partenaires tels que le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis et RFF.
Parallèlement, des travaux de modification du dispositif de traitement des fumées d’incinération pour faire évoluer celui-ci vers une technologie sèche permettront la disparition quasi-permanente du panache de la cheminée, comme sur le centre Isséane à Issy-les-Moulineaux.

[img">{e_IMAGE}newspost_images/isseane.jpg[/img">


Le calendrier de l’opération (sous réserve d’une validation prochaine du projet par les différents acteurs) prévoit des travaux s’étalant de 2016 à 2020 pour la restructuration du site et de ses abords et la modification du système de traitement de fumées pour 2018.

Une intégration 'fonctionnelle' du centre du Syctom dans l’éco-quartier des Docks s'opère en outre au travers de l'accueil sur son site de la centrale d’aspiration du futur réseau de collecte pneumatique de déchets ménagers (voir l’article du 25 mai) d'une part, et de la fourniture via CPCU de l’énergie au futur réseau de chauffage urbain du quartier d'autre part

De son côté, CPCU alimentera le réseau de chaleur du quartier avec 75 % d’énergies renouvelables et de récupération. Un taux nettement plus élevé que celui du réseau de chaleur parisien, actuellement de 40 %, et que celui exigé par la ville, fixé à 60 %.
Une performance obtenue grâce à un mix énergétique innovant comprenant à la fois l’eau chaude du réseau CPCU, la valorisation énergétique des déchets ménagers, ainsi que la valorisation de la capacité calorifique de l’eau de la Seine par un groupe de pompes à chaleur.
Les effets conjugués d’un système de production de chaleur peu sensible à la volatilité du prix des énergies fossiles, d’un taux de TVA réduit à 5,5 % et des performances énergétiques des bâtiments à basse consommation permettront de diviser par deux la facture d’énergie des résidents par rapport à celle d’habitations d’isolation moyenne. Un atout majeur pour la municipalité qui a fait de la mixité sociale et de l’accessibilité du quartier à tous les Audoniens un principe fondateur du projet.
la nouvelle centrale de production d’énergies renouvelables sera mise en service à la fin de l’année 2014.

[img">{e_IMAGE}newspost_images/pole_energetique.jpg[/img">



Pour la rédaction de cette actualité, merci au service de communication du Syctom.


Commentaires   

0 #1 serio 18-06-2013 20:52
As tu eu ces infos en contactant directement les services com de la CPCU et du SYCTOM? Quid du déménagement du CPCU pour former véritablement le pôle énergétique? A quel horizon? Par nouvelle centrale de production d'énergie renouvelable tu veux bien dire changement mode de production de la part du CPCU c'est cela? Le projet de restructuration du SYCTOM en 2020 est une bonne nouvelle mais j'ai l'impression que c'est pas financé.
La restructuration de la départementale est un vrai souci, le CG ne semblant vrai pas chaud. Plus de news?

Merci Raoul pour ces infos en tout cas. ;)
Citer
0 #2 Raoul 19-06-2013 16:03
Tout ce que je sais est là. Les informations de cette news m'ont été données par le service de communication du Syctom, Sauf pour la partie concernant la CPCU que je tire de leur dernière lettre d'information (février 2013). J'attends un retour de la part du CPCU... Je vous tiens informé dès que j'en sais plus.

[ édité [time=short]1371656994[/time] ]
Citer
0 #3 serio 19-06-2013 16:12
okay, merci.
Citer
0 #4 fabricenice006 19-06-2013 16:16
merci beaucoup pour toutes ces informations
Citer
0 #5 Maeva 20-06-2013 01:15
Très interessante news, j'ai hate de savoir si ça sera vraiment mis en place ou si c'est juste pour rassurer les futurs voisins/riverains (dont je fais partie)... A voir.
Citer
0 #6 Raoul 20-06-2013 11:38
La modernisation et le pôle énergétique se feront, l'incertitude réside dans le calendrier de mise en place.
Citer
0 #7 Maeva 21-06-2013 00:57
Je doute surtout du rendu esthétique du tout, est-ce que ça sera un véritable relooking pour obtenir un résultat proche de ce qui a été fait à Issy-Les-Moulineaux (notamment la disparition totale des cheminées) ou est-ce que ce sera un simple "cache-misère" faute de moyens/volonté ?
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir