Bienvenue sur Mon Voisin des Docks
Qui sommes nous ? cliquez sur l'image
L'assemblée générale aura lieu le 3 février à la Serre du Grand Parc
les adhésions 2019 commencent fin décembre
MVD est sur Instagram
cliquez sur l'image pour rejoindre

Depuis 2015, date de l’arrivée des premiers habitants dans le quartier, seuls cinq commerces ont ouvert aux Docks. Depuis plusieurs mois nous tentons d’obtenir des informations sur la situation; malheureusement personne ne semble compétent pour nous informer.

En temps normal, c’est à l’adjoint élu en charge des commerces que revient la responsabilité et le devoir d’informer ses administrés qu’il représente, à savoir dans notre cas les habitants du quartier. Informations d’autant plus faciles à diffuser qu’il existe une association de quartier possédant un site internet, un compte Facebook et twitter. Cet outil a d’ailleurs fait ses preuves pour le dossier de la voirie avec Monsieur Vary qui régulièrement se déplace dans les Docks, mais aussi dans les autres quartiers de Saint-Ouen pour apporter des réponses et des solutions. Nous pourrions aussi citer Madame Kousmann ou Messieurs Ilemoine et Le Forestier qui lorsqu’ils sont sollicités sur leurs domaines de compétences tentent au mieux de nous tenir au courant (sécurité et sport). Toutes ces sources d’informations font l’objet d’articles réguliers sur notre site.

Malgré nos mails, nos sms et nos coups de téléphone, nous n’arrivons pas à obtenir d’informations sur les commerces. Il a été question d’une réunion de quartier en janvier 2018 restée sans suite, et d’une autre à l’initiative d’habitants annulée en dernière minute, sur le problème de squat d’un des locaux commerciaux du quartier...

Ne cherchez pas sur internet, vous ne trouverez rien. En dehors du futur projet de la halle gourmande Il n’existe aucune promotion du quartier sur le plan commercial. Vous ne trouverez plus non plus de petites annonces sur la location de locaux commerciaux dans le quartier. Aucun indice non plus sur les réseaux sociaux sur le travail effectué. Quelqu’un s’occupe t-il donc du dossier ? Afin d’aider notre adjoint sans doute débordé, nous allons donc tenter de vous récapituler ce que nous savons et de faire un point sur la situation au risque de nous substituer aux responsabilités d’un élu.


Un contexte difficile :

Lors de la création du quartier, l’ancienne majorité a fait appel à un investisseur unique pour commercialiser les coques du quartier. La société SDIC devait commercialiser 3944 m² répartis en 22 locaux. Malheureusement cet investisseur s’est trouvé être défaillant et incapable de solder, auprès des promoteurs, les sommes dues pour l’acquisition des locaux commerciaux. Sans cette régularisation, l’investisseur ne pouvait donc pas louer des locaux qui ne lui appartenaient pas. Cette situation a duré au moins deux ans mais n’a pas empêché le carrefour city, la boulangerie, le restaurant Gemini, le restaurant japonais et plus récemment le cabinet dentaire de s’installer. Ces commerces étaient-ils soumis aux mêmes règles que les autres locaux commerciaux ? Pourquoi sont-ils les seuls à avoir pu s’installer ? La Mairie choisit-elle réellement les commerces qui s’installent dans le quartier ?

Devant cette situation, Monsieur le Maire a décidé de débloquer la situation en rachetant les coques commerciales par le biais de la SEMISO (SEM de la Ville de Saint-Ouen) pour qu’elle puisse à son compte les louer (une déclaration faite lors de l’unique réunion de quartier du 4 juillet 2016, au cours  de laquelle le Maire avait également reconnu la nécessité d’en organiser d’autres). Cette acquisition prouve d’ailleurs le potentiel et l’attractivité du quartier pour la ville, un potentiel déjà mentionné à de multiples reprises par la presse.

Malheureusement, si nos renseignements sont bons, pour que cette acquisition puisse se faire, il a fallu que chacune des coques commerciales fasse l’objet d’un jugement au tribunal. Cette disposition légale a donc pris du temps et du même coup retardé la commercialisation.

Pourtant depuis plusieurs mois maintenant la SEMISO serait désormais propriétaire de l’ensemble des coques commerciales, pour autant rien ne bouge.

En janvier 2016, date du dernier mail de notre adjoint en charge des commerces, il était prévu plusieurs commerces : la boulangerie qui a depuis ouvert, une crêperie, une brasserie tabac, un restaurant japonais lui aussi ouvert, une crèche, et une halle bio qui selon ce même mail devaient ouvrir il y a plus de deux ans, en septembre 2016…

Nous avons aussi appris par les réseaux sociaux qu’une enseigne « Picard » avait le désir de s’installer dans le quartier de même qu’un magasin bio. Pourquoi aucun des travaux d’aménagements n’ont-ils commencé ?


Quelques hypothèses sur la situation :

- Des problèmes de conception des coques commerciales ?
Mi-décembre 2015, le Carrefour City a ouvert mais sans électricité. Pendant presque un an, il a fonctionné avec un groupe électrogène car les infrastructures non terminées ou oubliées ne permettaient pas au commerce de se brancher sur le réseau. Il aura fallu, à la demande de l’association des voisins, l’intervention de notre ancien député Monsieur Leroux auprès d’Eiffage pour que la situation se débloque. Les autres coques commerciales présentent-elles le même défaut ? Il a été question que la chaîne « Au Bureau » s’installe aux Docks (là où se trouve la fresque du Chat). Il a été dit que l’enseigne avait abandonné suite a un problème d’évacuation des fumées. Est-ce exact ?

- Des loyers trop chers ?
Il a été rapporté à plusieurs reprises par des commerçants de Saint-Ouen que les loyers les auraient dissuadés de déménager aux Docks. Les loyers proposés par la société SDIC ont-ils évolué, sont-ils toujours un frein au développement du quartier ?

- Un quartier isolé ?
Malgré l’attractivité du quartier, l’arrivée imminente de la phase 2 des Docks et de ses  commerces ralentirait-elle la commercialisation de la première phase ? Notre quartier est pour le moment séparé du centre de Saint-Ouen par un vaste chantier qui devrait s’achever en 2020. Les commerçants intéressés par les locaux des Docks auraient-ils décidé, au vu de l’imminence de l’arrivée de plusieurs centaines de clients supplémentaires de repousser leur venue dans le quartier ?

- L’ombre de la Halle Alstom ?
Le maire de Saint-Ouen est à l’origine d’un projet ambitieux qui est de transformer la Halle Alstom en une halle gourmande, gérée par un commercialisateur. Est-il possible que là aussi les commerçants intéressés par le quartier attendent d’en savoir plus pour décider entre la halle et les coques du quartier ? Au regard du silence de notre municipalité, celle-ci attendrait-elle, elle aussi, de communiquer sur l’offre commerciale du secteur ?


Aujourd’hui la situation semble absurde : la ville possèderait les coques, des commerçants voudraient s’installer mais la Ville préférerait perdre de l’argent plutôt que de les leur louer ?

Pourtant il y dès aujourd’hui assez de personnes dans les Docks pour rentabiliser l’implantation d’une pharmacie ou d’un bar tabac, deux commerces de proximité fortement demandés par les habitants.

Face à cette situation ubuesque qui questionne fortement les habitants, Mon Voisin des Docks continue à se mobiliser:

  1. L’association adressera un courrier officiel à la Ville pour avoir des précisions sur la situation. Nous demanderons également communication des études de chalandise réalisée par Séquano Aménagement.
  2. Nous continuerons à échanger avec les porteurs de projets commerciaux désireux de s’installer dans les Docks, qui n’ont pas de réponse auprès des services municipaux et qui sollicitent l’association.
  3. Continuer à faire vivre nos commerces de quartier ainsi que les commerces de l’ensemble de la ville.  

Commentaires   

+1 #11 gone 12-02-2018 16:51
Bon, Foudil Aït Chabane m'a appelé comme convenu et m'a donné des précisions de manière tout à fait ouverte. Il rappelle que le 5 rue Ottino peut répondre aux questions au moins les plus simples, sachant que certains points sont assez délicats. Par exemple il ne s'agit pas d'annoncer la venue de telle enseigne dans 2 mois pour qu'ensuite le projet n'aboutisse finalement pas.

Tout d'abord, la mairie étant endettée n'a racheté que 2 coques. Chaque rachat de coque est une opération complexe même pour la mairie qui a un budget limité et pas de vocation commerciale. Pour chaque coque les partenaires sont différents donc il faut faire du coup par coup. Pour telle coque on aura tel promoteur, tel constructeur, tel investisseur potentiel etc. Le rythme de ces projets est donc long d'autant que j'ai eu la confirmation que la personne qui avait acheté les coques est décédée ce qui complique forcément les procédures.

Foudil confirme par ailleurs que le projet de Halle gourmande (qui pourrait arriver fin 2019 en tout cas avant les élections ) impacte ce qui est autour car l'ensemble doit être cohérent. Il faut de plus pour qu'un investisseur soit intéressé qu'un quartier dispose d'assez de places de parkings, de passage et soit stabilisé. Les constructions en cours dans le quartier ne donnent pas assez de visibilité à court terme.

Enfin comme le signale Raoul pour le moment le quartier n'est pas aussi attirant que l'avenue Gabriel Péri. Une enseigne comme Picard préfère largement la zone Mairie que la zone des docks, pour le moment en tout cas. malgré tout, 3 restaurants et une boulangerie se sont implantés dans le quartier comme le rappelle Foudil.
#12 Raoul 12-02-2018 18:15
Merci Gone,

J'ai aussi eu Foudil au téléphone.
Il nous a promis une réponse écrite détaillée pour la fin semaine à l'intention des habitants.
+1 #13 K_rolin_e 12-02-2018 18:45
Cette réponse (officielle?) de l'adjoint est encore plus déprimante que le peu d'infos que nous avions. Donc en gros la Halle bloque le reste des installation. Il y a 3 ans, il y avait plus de projets de commerce qu'aujourd'hui alors qu'ils n'y avait pas encore tous les habitants ni le conseil régional.
Au moins on sait à quoi s'en tenir = à rien.
L'argument des places de parking est une escroquerie intellectuelle, ce quartier est accessible par les transports et est un quartier d'habitation et de bureau situé en zone dense. Les audoniens ne vont pas faire leurs courses ou venir boire un verre en voiture ?! (pas plus sur l'avenue GP d'ailleurs :-) ).
(normal que Picard préfère l'avenue principale, mais la question n'est pas vraiment celle de l'installation de moyennes surfaces alimentaires non ?).
En tout cas merci Gone et à MVD pour la relance du sujet :-)... même si c'est difficile de rester optimiste !
+7 #14 MarineSha 06-03-2018 16:03
Bonjour, Je suis actuellement porteuse d'un projet commercial dans les Docks (un lieu mêlant restauration et activités en lien avec le bien-être, la santé, la naturopathie et l'écologie) mais effectivement j'ai du mal à avoir des réponses de la mairie quand à la possibilité de location de locaux dans les Docks...

Vous n'avez pas les droits pour poster un commentaire