Bienvenue sur Mon Voisin des Docks
Adhérer à MVD c'est voter pour son quartier
Cliquer sur l'image pour accéder au formulaire d'adhésion

Petit retour sur la réunion de concertation sur la révision du Plan local d’urbanisme de Saint Ouen du lundi 5 décembre en salle Barbara.

Le plan local d'urbanisme (PLU) c'est ce qui organise la manière dont la ville se construira pour les 10 prochaines années. Il contient des indications sur ce qu'il est possible de construire sur une parcelle en indiquant des hauteurs maximums, des règles de recul à la voirie ou bien encore l'obligation d'avoir des espaces verts.

Ce plan contient en son sein un Plan d'aménagement et de développement durable (PADD) qui donne les grandes orientations urbaines souhaitées par les élus pour le développement de notre ville. On est ici sur la fixation des grands objectifs par quartiers et non plus dans la fixation des règles de constructibilité au niveau de chaque parcelle.

Cette réunion de deux heures environ avait pour objectif de présenter le plan d’aménagement et de développement durable (PADD). Elle fait suite à un échange intervenu l’an dernier sur la révision du PLU. Le travail est dorénavant achevé et la présentation du PADD fera ensuite l’objet d’un vote en conseil territorial de Plaine commune le 31 janvier 2017 qui reprend les compétences en matière d'urbanisme suite aux évolutions législatives liées à la mise en place du Grand Paris.

Au sein de Plaine Commune dans une logique de coopération de ville où celle ci ont de toute façon le dernier mot sur les décisions les concernant.

Le PADD poursuit 2 grands objectifs :
- Affirmer la place de Saint Ouen à l’échelle métropolitaine,
- Agir sur l’équilibre social, fonctionnel pour avoir une approche équilibré.

Le PADD distingue les secteurs de projet des secteurs de gestion. La ZAC des docks est identifiée comme un secteur de projet.

Le nouveau PLU permettra de simplifier le document d’urbanisme. Jusqu’à présent ce document d’urbanisme qui prévoit les droits à construire comporte 15 types de zonages et 54 sous sections. Il ne comportera après révision que 9 zones et 20 sous secteurs.

Les nouveaux secteurs :
zone N (naturel),
UA (habitation dense),
UB (usage mixte activité / logement) : sous secteur des puces et sous secteur labinal,
UC (quartier pavillonnaire),
UD (grands ensembles),
UE (équipements publics),
UI (Industrie) : sous secteur proche périphérique et sous secteur Syctom.
Le secteur de Valad (là où est la salle d’escalade block out) accueillera le futur hôpital et un collège.

Le document d’urbanisme fait figurer un cercle de 500 m de rayon autour des deux nouvelles gares de la ligne 14. Au sein de ces périmètres des densifications urbaines seront possibles.

Le village olympique n’est à ce stade pas intégré. Il a été indiqué qu’au cas où la candidature JOP 2024 serait retenue, le document serait revu et adapté.

Les objectifs de production de logements sont sur 10 ans de 8 500 dont 4 000 dans les ZAC et 4 500 dans le diffus (autres quartiers qui ne sont pas des territoires de projet pour faire simple).

Pour mémoire ces objectifs peuvent être mis en rapport avec ceux du plan d’action du plan local de l’habitat en ligne sur le site de Plaine commune où l’on voit que l’objectif de production hors PNRU et sur la période 2016 / 2021 est de 5 800 logements (4 492 en périmètre de projet / 1 300 en diffus théorique).
Les deux objectifs sont délicats à comparer du fait des durées et du périmètre que l’on considère qui est différent dans l’un et l’autre document. L’objectif de la ville se situe cependant dans la même tendance qu’au cours des 10 années passées d’après ce qui a été répondu lors de la reprise.

Le PADD contient un important volet sur les enjeux environnementaux. A noter que la ville intègre dans les espaces verts les deux cimetières et l’emprise du chemin de fer sur laquelle ne circulent plus de train.

La question de l’articulation de cette démarche avec celle de la modification du PLU (procédure plus légère) intervenue au mois de juillet a été présenté comme efficace pour permettre de prendre en compte des évolutions mineures sur des secteurs particuliers dont les abords des docks vers le conseil régional.

L’incitation au raccordement à la CPCU n’est en aucun cas une obligation. Le maire a indiqué qu’il lançait un chantier de discussion sur le contrat de la CPCU afin que nous bénéficiions de tarifs meilleurs tenant compte de la présence de la CPCU sur Saint Ouen.

Merci à Dominique Garcia Durocher qui a gentiment mis à notre disposition les photos prises lors de la présentation et qui ont permis de rédiger cet élément de compte rendu.

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de la Mairie de Saint-Ouen-sur-Seine à cette adresse

Commentaires   

0 #1 mattboy 05-01-2017 15:09
Grand merci pour la synthèse d'un sujet aride mais essentiel !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir