Le 13 octobre dernier, l’association rencontrait le Syctom (Frédéric Roux, Adjoint DGST / Directeur Usines de Traitement ; Claire Bara, Directrice de l’écologie urbaine et de la réglementation environnementale et Jérôme Soize, ingénieur référent à Saint-Ouen pour l’exploitant), pour faire le point sur les chantiers en cours et la prise en compte des nuisances. Cette rencontre faisait suite à celles du 22/09/2020, du 17/09/2019, du 24/09/2018,  du 8/11/2017, du 5/07/2017 et du 1/12/2016.

A cette occasion, l’association a fait la connaissance d’Albert Yzern, le nouveau directeur de l’usine d’incinération de Saint-Ouen, à la suite de son rachat par Paprec. PME familiale, Paprec étend ainsi ses activités à la valorisation énergétique.
Etaient présents pour Mon Voisin des Docks : Olivier Beauvais, Laure Cardinal, Rodolphe Dupont Djamel Rekeb et Marie Skoczypiec.




Comme indiqué dans les précédents articles sur le site des voisins, 3 projets sont menés concomitamment sur l’usine d’incinération de Saint-Ouen :
- le traitement sec des fumées,
- l’intégration urbaine et
- le traitement des effluents résiduels.



Sans_titre1.png

Périmètre des 3 projets menés sur l’usine TIRU de Saint-Ouen

  1. Traitement sec des fumées :

En juillet 2021 a eu lieu la remise en service de la ligne 2 après 5 mois d’arrêt pour travaux. Il ne reste donc plus qu’une ligne d’incinération à l’origine d’un panache. Le redémarrage de cette ligne s’est bien déroulé. La dernière ligne à requalifier (la N°1) sera arrêtée le 9 janvier 2022 pour 5 mois. Pendant les arrêts des lignes, des déchets sont parfois réacheminés vers d’autres usines par des gros porteurs, du fait de la baisse de capacité d’incinération de l’usine de Saint-Ouen. 

Des travaux relatifs à l’optimisation énergétique interviendront en 2022 pour une livraison début 2023.
Le projet global de traitement des fumées sera ensuite terminé et 3 lignes plus performantes de traitement sec seront ainsi en service sur l’usine. 
La base vie à l’angle RD1/ rue Ardoin sera évacuée fin décembre 2022. 

  1. Intégration urbaine : 

En 2021 a eu lieu la pose de façades vitrées sur le bâtiment de bureaux rue Ardoin. Le bâtiment sera terminé fin 2022, mais exploitable seulement à la fin 2024 en raison des travaux qui se poursuivront d’ici là alentour.
Le gros œuvre a été réalisé pour les bâtiments du front de Seine, qui seront livrés à l’été 2023. Ces locaux seront destinés à accueillir les services de l’exploitant : parking et maintenance au 1er étage, puis bureaux et locaux administratifs aux 2ème et 3èmeétages. Le bâtiment convoyeur de mâchefer passera par ce bâtiment front de Seine qui sera livré à l’été 2023. 
Des travaux ont été réalisés sur le terrain d’HAROPA (autorité portuaire) pour accueillir la pile du convoyeur à mâchefers.
La couverture de la rampe BOM (bennes à ordures ménagères) sera réalisée de l’été 2022 à 2023. L’entrée des BOM se fera du côté de la RD 1 en décembre 2024.

Sans_titre2.png

Cartographie du chantier

 

  1. Traitement des effluents industriels résiduels : 

Ce projet doit permettre un meilleur traitement des eaux industrielles et avance au rythme prévu.

  1. Nuisances olfactives, bruits : signalement et traitement

Il y a eu plutôt moins de signalement d’odeurs au cours de l’été 2021 que lors des précédents, ce qui peut s’expliquer en partie par les chaleurs moins élevées cette année. Les habitants peuvent toujours signaler une odeur sur le formulaire en ligne sur le site des voisins; les signalements parviennent ensuite au Syctom.

La volonté du Syctom reste d’identifier l’ensemble des sources d’odeurs et de mieux les qualifier. Pour cela, il poursuit l’installation de capteurs dans le quartier. Certains ont pu être installés sur les mâts de vidéosurveillance et chez 3 riverains du quartier. Une demande a été adressée par le Syctom à la Ville de Saint-Ouen afin d’en installer sur des équipements publics (gymnase notamment). 

Sans_titre3.png

Localisation des capteurs d’odeurs déjà installés

Concernant les nuisances sonores liées aux chantiers, et en partenariat avec Bruitparif, 2 capteurs « Méduse » ont été installés à proximité de l’usine d’incinération afin de localiser précisément l’origine du bruit. Un 3ème devrait prochainement être déployé. 

Le Syctom nous rappelle qu’à partir de 2023, Miguel Chevalier, artiste spécialisé dans les arts numériques et virtuels développera des projections et éclairages artistiques sur la cheminée de l’usine.

L’association remercie de nouveau vivement le Syctom et l’exploitant de l’usine pour le temps consacré à la préparation et à la tenue de cette réunion de suivi d’avancement des travaux, ainsi que pour les échanges constructifs mis en place depuis plusieurs années maintenant. 


Commentaires   

#1 ArnaudR 18-11-2021 13:58
Quid des camions qui klaxon à toutes heures du jour et de la nuit parce que la barrière ne se lève pas ?
Il y a un soucis avec le détecteur de pression au sol.
Quand le camion recule et avance après avoir valider son arrivée au portique...la barrière s'ouvre bien...sinon il klaxon pour que la sécurité ouvre à distance...

Vous n'avez pas les droits pour poster un commentaire