Bienvenue sur Mon Voisin des Docks
Qui sommes nous ? cliquez sur l'image
Adhérer à l'association pour l'année 2019 (janvier à décembre)
cliquer sur l'image pour accéder au formulaire d'adhésion
Si vous avez adhéré, vous avez reçu une invitation.
cliquer sur l'image pour nous rejoindre

Un an après la dernière rencontre avec le Syctom, Mon Voisin des Docks (Michèle, Olivier, Céline, Arnaud et Laure) a rencontré de nouveau des responsables de l’usine d’incinération des déchets de Saint-Ouen mardi 17 septembre dernier afin de faire le point sur l’avancement des différents chantiers sur le site, ainsi que sur la prise en compte des nuisances constatées par les riverains. Cette rencontre était également l’occasion d’évoquer le projet de déchetterie sur le site, ainsi que de présenter le composteur mis en place par les voisins.

 La restructuration du site : 3 projets en 1 :

 3 chantiers sont actuellement en cours sur le site de l’usine du Syctom : un relatif au traitement sec des fumées, un visant l’intégration urbaine de l'usine et un dernier concernant le traitement des effluents industriels.

Aujourd’hui, près de 126 entreprises et sous-traitants interviennent dans le cadre de 12 marchés de travaux engagés. L’ensemble des travaux, d’une durée prévisionnelle de 5 ans, se réalisent par ailleurs sur un site dont l’exploitation se poursuit. Ces interventions multiples induisent donc des problématiques de coactivité entre les chantiers, avec des risques importants en termes de sécurité, ce qui nécessite une coordination très précise.

 Mise en place du traitement "sec" des fumées :

Le traitement des fumées est aujourd’hui réalisé par 3 « lignes » correspondant aux 3 conduits de la cheminée principale.

Ligne 3 :

  • Les travaux de la ligne 3 ont duré plus longtemps que prévu, du fait de problèmes d’approvisionnement de matériel par un fournisseur industriel Italien.
  • Le traitement « sec » est en service probatoire (essai) depuis début Juin. Des ajustements ont été effectués après ces premières semaines de tests.
  • Le fonctionnement en mode « industriel » démarre dans les jours prochains, pour durer 2 mois, avant la réalisation de tests de performance.
  • La mise en production officielle de la ligne 3 est prévue pour fin décembre

Lignes 2 et 1:

  • La durée des travaux pour les autres lignes est estimée à 5 mois.
  • La mise en service de la nouvelle ligne 2 est prévue en 2020 et celle de la nouvelle ligne 1 en 2021.
  • Des travaux préparatoires ont déjà été réalisés pour le chantier de la ligne 2.

A la fin du chantier, le panache de fumée ne sera plus visible sauf en cas de température très faible avec un air très sec.

Les voisins ont fait remarquer qu’une importante fumée noire avait été observée un matin au printemps vers 5 heures du matin. Nos interlocuteurs nous ont indiqué qu’il s’agissait du redémarrage de la ligne 3 à la suite des travaux. Le redémarrage d’une ligne nécessite de brûler des hydrocarbures pour élever la température jusqu’à la température réglementaire pour incinérer des déchets.

De même, des voisins avaient constaté une interruption des fumées au cours de l’été : en réalité, les lignes continuaient à fonctionner mais l’air très sec lié aux chaleurs peut rendre les fumées quasiment invisibles.

Travaux d’intégration urbaine

Le chantier de construction d’un bâtiment tertiaire sur la rue Ardoin a été arrêté en mars 2019 car l’entreprise en charge des façades a constaté que les grandes surfaces vitrées prévues seraient fragilisées par les poutres de béton destinées à soutenir le bâtiment. Une solution technique vient d’être trouvée avec un bureau d’études techniques mais 6 mois ont été perdus. Le bâtiment doit être livré en octobre 2020, pour une occupation en 2022, à la fin du chantier global de l’usine.

Des travaux sur le bloc fosse ont été réalisés pour renforcer la structure et pour accueillir le nouvel habillage. Les interventions pour le relooking du bloc fosse sont réalisées en fonction de l’arrêt des fours, pour garantir la sécurité des équipes. Les accès pour les bennes seront également nettoyés au kärcher. 

Sur le front de seine, de nouveaux bâtiments pour l’exploitant (2 en 2021 et un 3ème en 2022) ainsi qu’un parking seront réalisés.

L’accès côté Seine pour les bennes est prévu pour 2022-2023, à la finalisation des travaux de l’usine.
Le mur du parc à mâchefers a été construit cet été. Des poteaux de charpente vont être montés en octobre pour soutenir le toit qui recouvrira le parc. La toiture sera posée fin mars.

Traitement des effluents industriels

Veolia est mandaté pour le projet de conception/réalisation. 2 phases de travaux sont prévues pour accroître le niveau de traitement des eaux qui sont évacuées : une en 2019 (qui sera finalisée fin septembre) et une en 2020.

A terme, la performance du système de traitement des effluents de l’usine sera très élevée.

 Une déchetterie bientôt en service sur le site de l’usine d’incinération

Nos interlocuteurs ont profité de cette réunion pour nous présenter un projet de déchetterie provisoire qui doit voir le jour en 2020 sur une parcelle de l’usine aujourd’hui non utilisée. Cette parcelle située côté Clichy, et qui appartient à la Ville de Paris accueille aujourd’hui des bâtiments SNCF désaffectés. Il était prévu d’y accueillir de nouveaux garages à bennes (à la suite des démolitions des garages au début de la rue Ardouin), mais faute de crédits dédiés, la Ville de Paris a pour l’instant renoncé à engager les travaux. Aujourd’hui utilisée comme espace de stationnement provisoire du fait des travaux sur le site, cette parcelle va accueillir une déchetterie jusqu’en 2021 (délai des droits d’utilisation de la parcelle).

Nuisances olfactives et sonores : des progrès, mais va mieux faire

Il y a eu peu de remontées de désagréments en termes d’odeurs depuis début 2019 (une quinzaine), laissant penser que la fermeture des cages d’escalier intervenue en 2018 a eu un effet significatif sur la réduction des nuisances olfactives.
Néanmoins, comme évoqué il y an, les travaux suivants vont être réalisés et devraient réduire encore les odeurs :

  • La fermeture par des portes des accès bennes d’ici fin 2019 avec un nouveau système plus robuste. En effet, les portes initialement prévues ont été cassées quelques jours après leur mise en service en septembre 2018 et leur remplacement a pris du temps (notamment du fait de l’intervention des assurances et des experts).
  • La fermeture des ouïes au-dessus de la fosse des ordures (en 2022, à la fin du projet)

Le Syctom prévoit par ailleurs toujours de faire installer des capteurs dans le quartier, ceci afin de relever de façon régulière et objective les odeurs et d'effectuer des relevés statistiques. L’entreprise initialement attributaire s’est cependant rétractée et a fait donc perdre un an à la démarche. Les capteurs devraient être mis en service par une nouvelle entreprise à désigner, d’ici l’été prochain.

N’hésitez pas à toujours signaler les désagréments d’odeurs que vous constatez, sur ce formulaire qui parvient également directement aux équipes du Syctom.

Les bruits importants constatés cet été et encore régulièrement actuellement par les riverains sont liés à l'activité sur le parc à mâchefers qui est encore ouvert, et dans lequel des résidus, qui transitent par le tapis roulant, sont jetés de 10 mètres de haut.

À la suite de plaintes de nuisance sonores par des habitants au 4 allée de Paris, des mesures phoniques ont été réalisées pour déterminer des actions permettant de réduire les nuisances sonores.

Par ailleurs, les voisins ont fait remonter aux interlocuteurs rencontrés que de nombreux déchets jonchaient la rue Ardoin et dégradaient l’environnement visuel du quartier ; ces constats seront remontés à l’exploitant.

Les voisins ont profité de la rencontre pour présenter le projet original de composteur collectif mis en place par des habitants des Docks. Il a suscité un vif intérêt auprès de nos interlocuteurs, d’autant que le Syctom a récemment lancé un programme d'actions "Grands Défis", qui a vocation à prévenir, sensibiliser et éduquer l’ensemble des parties prenantes à la question des déchets, des producteurs aux consommateurs.

L’association remercie les interlocuteurs rencontrés pour leur disponibilité et pour la qualité des échanges avec les riverains. Une nouvelle rencontre devrait avoir lieu dans un an.


Vous n'avez pas les droits pour poster un commentaire