La fabrique du métro
A partir du 3 octobre, entrée libre et gratuite chaque 1er samedi du mois de 10h à 19H
Bienvenue sur Mon Voisin des Docks
Qui sommes nous ? cliquez sur l'image
Adhérez à l'association
Cliquez sur l'image pour en savoir plus
Si vous avez adhéré, vous avez reçu une invitation.
cliquez sur l'image pour nous rejoindre
Encombrants
Cliquez sur l'image pour télécharger le calendrier
Signalez une nuisance
cliquez sur l'image pour accéder au formulaire
Participer à la vie de votre quartier
cliquez sur l'image pour adhérer à l'association
Remplissez le formulaire de la poste
Cliquez sur l'image pour en savoir plus
Instagram MVD
Cliquez sur l'image pour en savoir plus

Le 22 septembre 2020, 6 voisins rencontraient le Syctom pour faire le point sur les impacts des évènements de l'année 2020, l'avancée des chantiers, ainsi que sur la prise en compte des nuisances de l'incinérateur pour les riverains. La dernière réunion avec le Syctom et l'exploitant de l'usine s'était tenue en septembre 2019 et avait permis de présenter les différents chantiers à l'oeuvre sur le site : mise en place du traitement sec des fumées, intégration urbaine et traitement des eaux résiduelles. 
Ces 3 chantiers parallèles représentent 12 marchés de travaux, sur lesquels interviennent 126 sous-traitants, sur une durée de 5 ans. 

En 2020, ils ont été fortement impactés par 2 séries d'évènements:
- les grèves de l'hiver ont imposé une mise à l'arrêt de près de 3 semaines pour les usines du Syctom à Issy-les-Moulineaux et à Ivry-sur-Seine, et d'une semaine pour Saint-Ouen. Les déchets qui n'ont pu être incinérés faute de collecte et surtout de techniciens sur le site ont dû être enfouis. 
- la crise sanitaire et le confinement ont conduit à une baisse de 25% des ordures ménagères à l'échelle métropolitaine (territoire du Syctom, correspondant environ à Paris et la petite couronne), notamment du fait du départ de près de 1 million d'habitants et de la réduction des déchets générés (baisse d'activité généralisée).
Ces événements ont été à l'origine par ailleurs d'une forte baisse de la production de vapeur, qui est habituellement valorisée par le Syctom auprès de la CPCU et constitue à ce titre une recette importante. Enfin, ils ont conduit à des retards importants sur les travaux (du fait de difficultés d'entreprises, d'approvisionnements retardés, etc.)

Traitement des fumées:
Les 3 lignes doivent être arrêtées successivement pour passer en traitement sec. La N°3 est de nouveau opérationnelle depuis février 2020 (c'est pourquoi on n'observe plus de panache sur cette cheminée). La N°2 devait être arrêtée pour 5 mois de travaux en 2020 mais ne le sera qu'à partir de février 2021. Enfin, la dernière ligne sera arrêtée a priori au 1er trimestre 2022 pour une mise en service en traitement sec à mi-2022.
L'analyse des rejets atmosphériques transmis à la Préfecture confirme que le traitement sec réduit fortement les émissions, en particulier les poussières, puisqu'un nouveau filtre est ajouté au procédé de traitement. Par ailleurs, les taux d'émissions restent très inférieurs au seuil réglementaire (Ex: Nox).

Intégration urbaine:
Les travaux d'intégration urbaine ont été complètement arrêtés pendant 2,5 mois. Sur le bâtiment de bureaux en construction sur la rue Ardoin ont par ailleurs été identifiés en 2019 des risques de fragilisation, dûs aux façades vitrées. La solution technique déjà identifiée il y a un an (pose de poutres métalliques) devrait être mise en oeuvre d'ici la fin de l'année lorsque le chantier reprendra (les délais de mise en oeuvre de cette solution sont dûs à des procédures d'assurance et de responsabilité entre intervenants sur le chantier). 
La fermeture des bâtiments de mâchefer est quasiment terminée, et devrait permettre de réduire les nuisances sonores. 
Les bâtiments en front de Seine seront pour la plupart livrés en 2022.
La base vie sera démontée en 2022. La projet global d'intégration urbaine sera terminé en 2024. 

Prise en compte des nuisances olfactives:
Sur les 3 axes de travaux identifiés par le Syctom pour les nuisances olfactives, la fermeture des cages d'escalier a bien eu lieu en 2019; les portes d'accès aux quais pour les camions-bennes ont été remplacées et devraient être opérationnelles d'ici la fin de l'année (raccordement électrique à venir). Les ouïes de l'usine seront fermées à la fin du chantier global d'intégration urbaine. 
Par ailleurs, l'exploitant a beaucoup travaillé à adapter la gestion de la fosse, en tenant compte des remontées du formulaire rempli par les habitants.

Capteurs d'odeurs:
Alors que l'identification des odeurs et de leurs sources restait difficile, le Syctom a engagé la mise en place de capteurs dans le quartier, sorte de "nez électroniques", qui mesurent certaines molécules (ammoniac, sulfure d'hydrogène qui donne l'odeur d'"oeuf pourri"). En croisant leurs donnés avec les signalement détaillés des riverains et les informations sur la base d'écoulement (=circulation de l'air dans la ZAC), il devrait être possible de remonter à la source des odeurs. 2 sur la vingtaine de capteurs envisagés ont déjà été installés; les autres le seront d'ici janvier 2021, et des réglages/calibrages seront menés pour assurer pleinement la collecte d'informations fiables à partir de mai prochain (pour la saison où les nuisances sont souvent le plus signalées).

Bruit: 
Dans le cadre d'un partenariat du Syctom avec Bruitparif, 3 capteurs vont être déployé sur l'usine et sur la rue Ardoin pour suivre le bruit en continu. 

La réunion a permis de rappeler l'ouverture en 2019 d'une déchetterie à l'arrière de l'usine d'incinération, accessible par le 20 quai de Seine.

Mon Voisin des Docks remercie le Syctom et l'exploitant de l'usine pour cette réunion et les informations transmises, ainsi que pour leur disponibilité et leur écoute. 

Commentaires   

#1 Jerome defrenne 28-09-2020 14:20
Bonjour, j etais a cette réunion et je n ai pas le même ressenti que l l'équipe de mvd.
Personnellement, je constate que l l'équipe projet est dépassé et qu elle n a pas su gérer et vérifier la fiabilité de ces prestataires (bureaux d etudes, architecte...) et le suivi de ces approvisionnements. C est leur rôle.
Car problème de béton, de fondation et étude d ecoulement des odeurs plus que faible(nombre de point du maillage...) font que l ont ne peux que douter du sérieux de ce projet.
De nombreux habitants subissent les odeurs, le bruit de la fosse à machefer, des camions et c est sans parler de la pissotière à ciel ouvert.
Non , je dis clairement que cette équipe est en dessous de tous et que ce projet prend l eau et ne verra jamais le jour avant bien longtemps. L ancien maire était déjà dépité par le fait qu il y avait déjà des problèmes d approvisionnement pour le projet fumee sec et cela bien avant le covid et les grèves. Je ne connais pas l implication du maire actuel mais il va falloir que la ville remettent la pression sur le syctom...
+1 #2 Lor 28-09-2020 17:22
Bonjour,
le compte-rendu de la réunion n'est pas un ressenti mais une transcription des éléments factuels présentés par le syndicat et l'exploitant pendant les 2 h de la réunion du 22/09/2020. Quand nos interlocuteurs nous donnent des dates prévisionnelles de livraison des chantiers, il ne s'agit pas de notre interprétation mais de leur présentation.
N'hésitez pas à vous proposer la prochaine fois pour faire le compte-rendu, nous serons ravis :)
#3 Jerome defrenne 28-09-2020 21:55
Le compte-rendu ne rends pas compte des discussions et des objections qui y ont été faites.
L etat d avancements du projets est incorrects.
Libre à vous de mal réagir à mon commentaire
#4 Lor 29-09-2020 20:13
N hésitez pas à corriger le compte rendu si les éléments ne sont pas fidèles aux éléments présentés (dates, structuration des projets?)

Vous n'avez pas les droits pour poster un commentaire