Ne vous y trompez pas, «éco-quartier» ne signifie pas «quartier économique» et, en particulier, pour les charges de chauffage. Après une année et donc un hiver complet passés aux Docks de Saint-Ouen, Mon Voisin des Docks fait le point et soutient les conseils syndicaux dans leur examen des charges de chauffage.


Des conseils syndicaux font plusieurs constats:

- D’une manière générale, les logements sont bien isolés. En revanche, c’est plus ou moins vrai pour les parties communes qui sont très souvent surchauffées du fait du passage des tuyaux et du chauffage des appartements.
-L’eau fournie est très (trop ?) chaude, mais elle met un certain temps à arriver chaude aux robinets.
-Le chauffage et l’eau chaude sont fournis par la CPCU aux sous-stations situées dans les immeubles. Celles-ci desservent un ou plusieurs immeubles regroupés en AFUL (Association Foncière Urbaine Libre, qui rassemble des propriétaires pour gérer un espace défini de différents immeubles, comme un îlot paysager intérieur qui est commun à plusieurs résidences par exemple). L’isolation des appartements devrait permettre une utilisation très limitée du chauffage, ce qui n’est pas toujours le cas, en particulier parce que les radiateurs fonctionnent mal, que les résidents n'ont pas été informés des règles de fonctionnement des thermostats ou que les VMC sont trop fortes.
-Des contrats d’entretien ont été passés par les syndics pour l’entretien des sous-stations, mais on constate que les prestataires ne réalisent pas toujours l’entretien correctement (pas d'utilisation de sel pour entretenir les adoucisseurs, fuites non réparées...).
-Les compteurs individuels d’eau (froide et chaude) et de chauffage ont été posés dans certains immeubles, mais pas dans d’autres. Les compteurs d’eau sont pourtant à la charge des promoteurs.
-Le point le plus important est surtout que les factures de la CPCU sont très élevées à cause de la redevance fixe facturée chaque mois qui représente de 40 à 50% de la facture l’hiver et peut monter à 80% l’été.

L'association Mon Voisin des Docks a proposé aux conseils syndicaux de tous les immeubles des Docks de se réunir en «intersyndicale» pour travailler sur le sujet et se faire assister par un expert pour rencontrer la CPCU et tenter d’obtenir une réduction des coûts.


Deux points ont été identifiés:

- vérifier que la puissance souscrite à l’origine (sur proposition de la CPCU) n’est pas supérieure aux besoins réels de l’AFUL,
-tenter de renégocier le coût de l’abonnement forfaitaire qui est très élevé.
Nous pensons également qu’il serait intéressant de négocier un contrat d’entretien des sous-stations pour l’ensemble du quartier, afin d’obtenir un meilleur rapport qualité/prix.

Ces projets n’ont de chance d’aboutir que si nous arrivons à conduire une démarche collective. Il est donc important que tous les conseils syndicaux se mobilisent sur ce sujet et fournissent tous les documents nécessaires pour qu'un dossier puisse être constitué.

Si vous partagez nos préoccupations, parlez-en à votre conseil syndical et à votre syndic!

Commentaires   

+3 #1 Fab.S 13-10-2016 15:20
Merci Michèle pour l’actu !

C’est l’occasion d’un rappel pour les Conseils Syndicaux qui ne seraient pas encore dans la boucle de se manifester pour être informé et transmettre les éléments nécessaires pour monter un dossier commun.
Citer
+1 #2 sigur 14-10-2016 23:00
Merci pour ces infos...
Citer
+2 #3 citoyen_docks 15-10-2016 00:48
Comme les bâtiments sont bien isolés alors les ponts thermiques ont un impact plus important sur les déperditions de chaleur.

Or dans nos logements il y a des ponts thermiques sur les huisseries de loggias et sur les murs mitoyens donnant sur loggias.

Les loggias ne semblent pas avoir été complétement disjointes de la partie porteuse du bâtiment (en coupant la dalle). Il semble aussi manquer de l'isolant entre le mur et la dalle.

Ces ponts thermiques structuraux génèrent de fortes pertes de chaleur.

Il faudra utiliser la garantie biennale de bon fonctionnement.
Citer
+1 #4 foudordi 15-10-2016 13:10
J'en parle demain lors de la réunion de notre CS.
Citer
+1 #5 citoyen_docks 15-10-2016 15:14
En janvier 2016 aux Docks la Cpcu a facturé le mégawattheure 50,35 euros ttc. En février 2016 le mégawattheure était à 50,24 euros ttc. En mars 2016 à 48,92 euros ttc.

Chaque mois Cpcu facture une redevance fixe de 4512,07 euros ttc pour une puissance de 952kwh (cas Aful D4b).

Je pense que l'intersyndicale doit revendiquer pour toutes les Aful des Docks un prix du mégawattheure fixe indépendant du coût de l'énergie fossile et une puissance variable (la possibilité d'avoir deux puissances une hiver et une été).

En contrepartie il faudrait que les Aful acceptent des contrats de long terme de vingt ans avec la Cpcu.

Pour l'entretien des sous-stations l'Aful D4b a choisi la société Disdero et est assez satisfait de ses conseils et de sa maintenance. Nous ne voulons pas changer de société d'entretien (surtout en période de procès avec Eiffage).
Citer
0 #6 Raoul 29-10-2016 17:56
Même si rien ne sert perd et que tout se transforme, je vous invite a poursuivre cette conversation sur le forum http://www.monvoisindesdocks.fr/forum/la-cpcu/34900-une-intersyndicale-pour-maitriser-notre-chauffage
Citer
0 #7 Martant 07-11-2016 09:47
Bonjour
Avez vous envisagez de nous faire soutenir dans lee femarches aupres de la CPCU par l association UFC QUE CHOISIR
Ils sont en general tres efficaces ( ils ont conduit des actions de groupe pour le gaz et l electricite )
De plus ils beneficient d une grande audience !
Je suis a Madisson : sommes nous dans la boucle ?
Bonne journee à tous
Martine
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir